Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Coupon payé pour l’obligation Archer Daniels Midland

La société américaine Archer Daniels Midland, spécialisée dans l'agro-industrie, a publié ses états financiers annuels la semaine passée, l’occasion de revenir sur son emprunt remboursable en 2026, dont le coupon semestriel vient d’être payé.

Emis l’été dernier, cet emprunt senior non-sécurisé d’une taille d’un milliard de dollars se traite largement sous le pair à 93% du nominal. En achetant cette obligation, vous pouvez dès lors tabler sur un rendement annuel de 3,25%, compte tenu d’un coupon fixe de 2,50%.

Comme évoqué en introduction, le coupon semestriel vient tout juste d’être payé, de quoi limiter les intérêts courus à débourser au maximum.

Archer Daniels Midland est un émetteur de qualité investissement, en témoigne les ratings « A2 » et « A » attribués par les agences Moody’s et Standard & Poor’s. A noter encore que la devise d’émission implique un risque de change.

Chute de 30% du bénéfice net

Fondé en 1902 et basé à Chicago, Archer Daniels Midland est un géant de l'agro-industrie possédant des centaines de sites de stockage et d'usines de transformation à travers le monde. A partir de céréales et d'oléagineux, la multinationale américaine produit des aliments pour les hommes et le bétail et transforme des denrées pour l'énergie et l'industrie.

Archer Daniels Midland opère également dans le négoce dont elle en est un des poids lourds. Avec ses rivaux Louis Dreyfus, Bunge et Cargill, elle fait d’ailleurs partie des "ABCD", les quatre groupes qui dominent le marché des matières premières agricoles.

Le groupe, qui emploie 32.300 salariés dans plus de 160 pays, a publié ses résultats financiers la semaine passée, faisant état d'un chiffre d’affaires en baisse de 8% à 62,3 milliards de dollars ainsi qu’un bénéfice net de 1,27 milliard, en recul de 30% sur un an.

Dans un communiqué, Juahn Luciano, patron de l’entreprise, a souligné la performance de l'activité maïs au quatrième trimestre, tirée par les édulcorants et les amidons, et de bons résultats dans le bio.

Les résultats ont été affectés de manière négative par les faibles récoltes de soja et de maïs au Brésil, a-t-il précisé, soulignant en revanche que le raffinage, le conditionnement et le biodiesel avaient soutenu les résultats, tirés par une forte demande.

"Nous sommes optimistes pour 2017", a déclaré M. Luciano, qui compte bien voir le groupe "améliorer ses résultats" grâce à des améliorations dans tous les secteurs du groupe, portés par de nouveaux projets et la montée en puissance de nouvelles installations.

Source

L’usine nouvelle, Le géant américain de l'agri-business ADM prend pied au Maroc avec le rachat d’une usine d’amidon de Tate & Lyle