Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Près 9% de rendement pour la nouvelle Deutsche Bank AG London en rouble

L’obligation émise tout récemment par Deutsche Bank AG, London, l’une des plus importantes filiales de la banque allemande Deutsche Bank, se négocie désormais avec une légère décote par rapport à son prix d’émission.

Émise au pair (100% du nominal), cette obligation peut être achetée à 99,75%, soit un rendement de 8,81% compte tenu d’une maturité égale au 14 février 2022 et d’un coupon de 8,75%.

Cette ligne obligataire, au statut de dette « senior non sécurisée » et qui ne bénéficie d’aucun rating chez Standard & Poor’s, a permis au groupe allemand de lever 750 millions de roubles (+/- 12,3 millions d'euros au cours actuel), par coupures d’un million (+/- 16.400 euros).

Risque de change

La devise d’émission implique un risque de change, lié à l’évolution de la monnaie russe.

Le rouble évolue actuellement au plus haut depuis juin 2015 face à l’euro, après s’être renforcé de manière quasi ininterrompue depuis plusieurs mois face à la monnaie unique, plus particulièrement depuis janvier 2016. Depuis lors, la devise russe a progressé de 50%.

Le rouble bénéficie visiblement d’un certain regain d’intérêt de la part des investisseurs, sur fond de remontée des prix du baril de pétrole, de l’amélioration des perspectives pour l’économie russe et, plus récemment, de l’espoir d’un réchauffement des relations entre Moscou et Washington après l’élection de Donald Trump.

 

 

Coût des litiges

La banque allemande est quant à elle dans le viseur des autorités russes. Le fisc plus particulièrement soupçonne l’institution financière d’avoir sous-estimé d’environ dix milliards de roubles (+/- 164 millions d'euros) des transactions réalisées sur le marché des changes en Russie.

L’information est sortie quelques jours après l’annonce par la Deutsche Bank qu’elle avait trouvé un accord avec les autorités américaines et britanniques, sur des problèmes de blanchiment d’argent en provenance de Russie.

La Deutsche Bank est confrontée depuis plusieurs mois à une quantité importante de litiges, qu’elle tente de régler à coût de milliards d’euros, ce qui affecte ses résultats. En 2016, la première banque allemande a réalisé une perte nette de 1,36 milliard d’euros, réduite malgré tout par rapport à celle de 6,77 milliards essuyée un an avant.

Ses résultats financiers détaillés sont disponibles à la rubrique « Investisseurs » de son site internet.

Sources

Deutsche Bank risque une ardoise fiscale de 160 millions d’euros en Russie (Zonebourse.com)

Les communiqués de la Deutsche Bank