Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Ackman coupe les ponts avec Valeant, les créanciers accusent le coup

L’investisseur activiste américain Bill Ackman a décidé de jeter l’éponge dans le dossier du laboratoire canadien Valeant Pharmaceuticals. Son fonds spéculatif Pershing Square a cédé l’ensemble de sa participation qu’il détenait dans le groupe.

Ackman a également l’intention de quitter son poste au conseil d’administration de l’entreprise, puisqu’il ne demandera pas le renouvellement de son mandat lors de la prochaine assemblée générale annuelle.

Une lourde perte

Le milliardaire clôture ainsi le dossier Valeant sur une lourde perte (ou moins-value) d’environ 2,8 à 3 milliards de dollars, selon les sources.

La décision d’Ackman intervient par ailleurs quelques jours après l’annonce de résultats 2016 marqués par une (lourde) perte de 2,4 milliards de dollars et par une baisse du chiffre d’affaires, outre des prévisions jugées trop prudentes par les investisseurs.

Pershing Square était entré au capital du laboratoire canadien il y a environ deux ans. L’action, qui a clôturé la séance du mardi 14 mars sur une perte de 10% à 10,89 dollars en réaction à l'annonce d'Ackman, valait à l’époque environ 200 dollars, atteignant même 257 dollars l’été 2015. Mais depuis lors, sa valorisation s’est effondrée, fragilisée notamment par une enquête du gouvernement américain sur la politique tarifaire du pharmacien et le scandale qui a éclaboussé la filiale Philidor.

Valeant perd par la même occasion un soutien et un supporter de taille, comme l’indique l’analyste David Maris de Wells Fargo cité par le quotidien The Globe and Mail. ‘Nous interprétons le départ du plus grand actionnaire et aussi l’un des plus chauds partisans de Valeant, comme un vote de défiance pour l’action et comme le fait que la situation devrait aller de mal en pis pour le laboratoire canadien’, a expliqué celui-ci.

Méfiance des créanciers

Sur le marché obligataire, la pilule est difficile à avaler pour les créanciers, comme l’illustrent les prix clairement orientés à la baisse des obligations.

==> L’obligation Valeant Pharmaceuticals remboursable en mai 2023, assortie d’un coupon fixe de 4,5%, est désormais disponible à 76,83%, correspondant à un rendement de 9,55%. La coupure de négociation est de 100.000 euros  en nominal.

==> Négociable quant à elle par coupure(s) de 2.000 dollars, l’obligation d’une maturité égale au 15 mars 2020 et au coupon de 5,375% peut être achetée à 88% du nominal, soit un rendement de 10,11%.

Ces deux émissions, de type senior non sécurisé, sont notées « B- » dans la catégorie spéculative chez Standard & Poor’s.

 

Sources

'Hits just keep comin’ for Valeant': Shares plummet after Ackman exits (The Globe and Mail)

Bill Ackman sells Valeant stake, to step down from board (MarketWatch.com)