Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Casino confirme ses objectifs 2017 mais voit ses ventes pénalisées au premier trimestre

Ce mardi, le groupe Casino a présenté ses chiffres relatifs au premier trimestre de l’année en cours. L'occasion pour Oblis de faire le point.

Le chiffre d’affaires du groupe s’est monté à 9,32 milliards d’euros sur le premier trimestre de l’année, en hausse de 11,6% par rapport à la même période de 2016, poussé essentiellement par une croissance organique de +3,1% et un effet de change favorable de +10,1%.

Le chiffres d’affaires se révèle cependant en perte en comparaison au chiffre d’affaires du quatrième trimestre 2016 qui s’était fixé à 10,04 milliards d’euros.

Les ventes sur le territoire français s’établissent quant à elles à 4,50 milliards d’euros, en diminution de 1% par rapport aux chiffres du premier trimestre 2016, et en baisse de 411 millions d’euros en comparaison au dernier trimestre de l’année précédente. Les enseignes Monoprix et Supermarchés Casino tirent leur épingle du jeu en affichant une croissance de 1,6% en comparaison de la même période un an plus tôt.

Le trafic client augmente pour sa part de 1,1%, porté par une progression de la fréquentation des supermarchés et des enseignes urbaines, selon le communiqué.

Le parc de magasins compte quant à lui 9.313 enseignes en France, contre 9.855 au 31 décembre 2016, et 3.124 points de vente à l’international au lieu de 3.114 fin 2016.

Des résultats conformes aux attentes selon Antoine Giscard d’Estaing

Antoine Giscard d’Estaing, le directeur financier de Casino, a commenté ces chiffres lors d’une conférence téléphonique.

Il indique qu’il s’agit de leur plus grande croissance depuis de nombreux trimestres et que les chiffres sont conformes à leur plan de marche et en adéquation avec les objectifs annoncés, soit une croissance du résultat opérationnel courant en France de 15% et de 10% pour l’ensemble du groupe.

Concernant la cession de Viavarejo, l’enseigne de produits électroniques du groupe en Amérique latine, Antoine Giscard d’Estaing ne souhaite pour le moment pas communiquer de calendrier. Il a simplement déclaré « Nous sommes confiants dans notre capacité à mener cette transaction “ et a souligné que la valeur intrinsèque de l’enseigne ne peut qu’augmenter au fur et à mesure du temps.

L’action en baisse suite à la publication des résultats, l’obligation perpétuelle stable

Alors qu’il a cloturé à 51,99, le cours de l’action Casino Guichard a perdu quelques points aujourd’hui suite à la publication des résultats, et s’affiche actuellement à 50,22.

Du côté obligataire, l’emprunt subordonné perpétuel reste stable et s’échange à un cours de 97,77%, portant le rendement jusqu’au call (31/01/2019) à 6,21% compte tenu du coupon actuel de 4,87%.

La coupure de cette obligation notée B+ par Standard & Poor’s, dans la catégorie spéculative, est fixée à 100.000 euros en nominal.

A noter que si l’émetteur n’exerce pas son option de rachat anticipé, le coupon deviendra variable à partir de 2019, offrant ainsi aux investisseurs une mesure de protection contre une éventuelle remontée des taux d’intérêt.

Sources

Site Internet du Groupe

La Libre – Casino : ventes 1T pénalisées par les cessions et la France, objectifs 2017 confirmés