Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Deux nouvelles obligations en dollar canadien pour AT&T

L’un des leaders de la téléphonie fixe et mobile aux Etats-Unis vient d’émettre deux nouvelles obligations en dollar canadien, quelques jours seulement après la publication de ses résultats portant sur le premier trimestre de l’année.

D’une capitalisation boursière de 230,3 milliards de dollars américains, AT&T a publié des résultats dans le vert mais en baisse par rapport à la même période un an plus tôt.

Le chiffre d’affaires consolidé s’est ainsi élevé à 39,4 milliards de dollars américains contre 40,5 milliards sur les trois premiers mois de 2016 et inférieur au consensus de 40,6 milliards. Le bénéfice net a pour sa part chuté de 8,8% pour s’afficher à 3,5 milliards de dollars.

Le groupe justifie en premier lieu ce recul par « des ventes d'équipements à des planchers record dans le mobile » et a parallèlement annoncé ne pas vouloir faire de prévision de chiffre d’affaires pour l’ensemble de l’année étant donné « l'imprévisibilité des ventes de téléphones mobiles ».

Des coupons de 2,85% et 4,85% en dollar canadien

L’obligation au coupon de 2,85% présente une maturité égale au 25/05/2024. Sur base d’un cours actuel de 100,04%, le rendement est porté à 2,84%.

L’échéance du titre au taux annuel de 4,85% est pour sa part fixée au 25/05/2047. Négociable légèrement sous le pair, le rendement s’élève à 4,88%.

Les deux obligations sont négociables par coupures de 150.000 dollars canadiens et disposent d’un rating A- chez Fitch et Baa1 chez Moody’s, dans la catégorie investissement.

AT&T est par ailleurs présent sur le marché obligataire via de nombreuses obligations libellées en dollar américain. Certaines de celles-ci sont consultables dans notre sélection.

Profiter d'un cours de change en baisse ?

Le dollar canadien a perdu 3% depuis le début de l'année et pas moins de 6% sur un mois face à l’euro.

Le Canada étant un important exportateur de pétrole, sa monnaie a été directement impactée par la baisse du prix de l’or noir de ces derniers mois, malgré l’accord des membres de l’OPEP de réduire leur production et stock afin de faire remonter le prix du baril.

Les nouveaux tarifs douaniers imposés par les Etats-Unis aux producteurs canadiens de bois d’œuvre et la possibilité que l’Accord nord-américain de libre-échange soit rouvert par Trump ont par ailleurs tiré encore plus la devise vers le bas.

L'investisseur dont la monnaie de référence est l'euro peut donc éventuellement profiter de cette baisse pour investir dans la devise.

 

Sources

Site Internet d’AT&T

La Tribune – Etats-Unis : comme Verizon, AT&T est chahuté dans la téléphonie mobile