Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Fin de parcours pour Rickmers, lâché par un de ses partenaires bancaires

Un communiqué a confirmé ce que certains redoutaient depuis plusieurs semaines : le transporteur maritime Rickmers va ‘sans délai se déclarer insolvable' alors qu’une des parties prenantes à la restructuration a rejeté le plan proposé.

'Le conseil d'administration de HSH Nordbank AG a contre toute attente refusé le plan de restructuration financière du groupe Rickmers ', peut-on lire dans un communiqué publié le 31 mai par le groupe basé à Hambourg. Ce rejet implique que le plan de restructuration présenté le 19 avril, et qui avait reçu l’aval initial d’HSH Nordbank AG, ne peut plus être mis en œuvre, ajoute le groupe allemand, qui précise s’efforcer de prendre les mesures pour poursuivre ses opérations commerciales et l’exploitation des navires. Environ 2.200 personnes et 120 navires sont concernés.

Rickmers avait présenté au printemps dernier un plan de relance, en vertu duquel la participation du propriétaire Bertram Rickmers devait être réduite à 24,9%, tandis que les détenteurs de l’obligation Rickmers Holding (8,875% - 2018), HSH Nordbank et éventuellement une autre banque auraient vu leur participation monter à 75,1%.

Depuis lors, la compagnie maritime peinait à obtenir le feu vert des porteurs de l’emprunt échéant en 2018. Faute d’un quorum suffisant en mai dernier, une seconde réunion des créanciers obligataires avait été convoquée pour ce 1er juin. Une assemblée torpillée donc par le refus signifié quelques heures auparavant par HSH Nordbank AG.

Le marché obligataire a visiblement pris acte de la situation, depuis un certain temps déjà. Le cours indicatif acheteur de Rickmers Holdings (8,875% - 2018) est de l’ordre de 3,20%.