Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 9h à 17h30

Accès client

Panique sur les bourses: le marché obligataire démontre sa solidité

En baisse de plus de 5% à Bruxelles, Paris et Francfort ce jeudi, les principales bourses européennes accélèrent leurs pertes. Complètement dé-corrélées des actions actuellement, les obligations font plus que résister depuis le début de la semaine.

Dans cette période agitée sur les marchés, les investisseurs semblent en effet se tourner massivement vers le marché obligataire, qui affiche sa solidité.

D’une part, les obligations « Corporate » dans la catégorie « Investment grade » sont en hausse, à l’instar de l'obligation General Electric Capital Corp. (4,5% - 30/06/2016 - NOK) qui se négocie aux alentours de 103% contre 101,76% à la clôture mercredi, portant le rendement annuel à 3,811%.

Les obligations dont les ratings se situent à la limite entre l’Investment Grade et le High Yield, enregistrent quant à elles un net rebond.

Pour exemple, l’obligation ArcelorMittal Sa (4,625% - 17/11/2017 - BBB-), affiche une forte hausse depuis le début de la semaine. Ce lundi, l’obligation se négociait encore au prix de 91,5%. Aujourd’hui, il est possible de se la procurer au prix de 98,30% du nominal. Le rendement annuel est porté à 4,949%.

A titre de comparaison, l’action du groupe perd depuis le début de la semaine, plus de 8%.

Même constat pour l'obligation Lafarge SA (5,375% - 26/06/2017 - BB+),  en hausse de plus de 3% par rapport à la clôture d’hier soir, à 93,20% pour un rendement annuel de 6,826%. A l’inverse encore une fois, l’action du Groupe est en perte de plus de 4,5% depuis lundi.

Cette hausse générale des prix des obligations s’explique notamment par le fait que les investisseurs, liquidant massivement leurs positions en actions, préfèrent se tourner vers l'obligataire, considéré davantage comme « valeur refuge ».

Le marché primaire est quant à lui totalement à l’arrêt, les émetteurs préférant probablement différer les émissions en attendant un retour au calme sur les marchés.