Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Oblis a rencontré Heinz Eigner, CFO de Nyrstar

A l’occasion de la publication des chiffres trimestriels de Nyrstar, Oblis a rencontré lors d’une conférence entre investisseurs Heinz Eigner,  le CFO de la compagnie belge.

Heinz Eigner a notamment réagi au net recul des obligations du groupe observé la veille de la publication trimestrielle.

Pour rappel, l’obligation Nyrstar SA/NV à trois  ans (5,375% - 11 mai 2016) a perdu près de 4% mercredi. Elle s’échangeait alors au prix de 98% du nominal. 

Le CFO a indiqué que certains traders, comme ce fut déjà le cas par le passé, se sont positionnés à la baisse sur les obligations Nyrstar, anticipant de mauvais résultats.

Précisons que ce vendredi, les obligations du groupe ont déjà comblé leurs pertes sur le marché secondaire. L’obligation 2016 se négocie désormais au-dessus des 101% du nominal. En parallèle, le rendement est porté à 4,70%.

Scénario identique pour l’obligation à deux ans (5,50% - 9 avril 2015), qui s’échange à 101,20% du nominal et offre un rendement de 4,60%. Dans les deux cas, les obligations ne bénéficient d’aucun rating et se traitent par coupure(s) de 1.000 euros.

Heinz Eigner a par ailleurs indiqué que Nyrstar n’excluait pas un refinancement obligataire au premier semestre de l’année prochaine. Ce refinancement pourrait se traduire par une offre d’échange, comme l’ont récemment fait Bekaert et UCB, ou éventuellement via un nouvel emprunt à destination de la clientèle belge. Nyrstar ne disposant pas de rating, il est difficile au groupe de solliciter le marché international de la dette, a précisé Heinz Eigner. A ce jour, rien n'est certain pour autant.

Comme indiqué ci-dessus, Nyrstar est notamment présent sur le marché via les échéances 2015 et 2016, et pour des montants de respectivement 225 et 525 millions d’euros. Le groupe a également levé dernièrement pour 120 millions d'euros d'obligations convertibles.

Nyrstar revoit ses prévisions à la baisse

Lors de la publication de ses chiffres trimestriels, la société minière a annoncé avoir abaissé ses prévisions annuelles de production de zinc concentré et d'argent. Nyrstar a également reconnu la persistance d’un environnement commercial difficile durant le trimestre, et n’anticipe pas de changement d’ici la fin de l’année.

Au troisième trimestre, la production de zinc en concentré a reculé de 7% à 65.000 tonnes. Cette diminution est due aux changements opérationnels apportés dans les mines de Myra Falls et de Middle Tennessee, a souligné l’entreprise.

La société d’origine belge s'attend à ce que ses mines enregistrent des volumes de production plus élevés au dernier trimestre 2013. Toutefois, le segment minier devrait encore être confronté à certaines difficultés. Par conséquent, Nyrstar a abaissé ses indications de production de zinc en concentré pour l'ensemble de l'exercice 2013 à 265.000 à 280.000 tonnes (contre 300.000 à 340.000 tonnes auparavant).

Au troisième trimestre, le cours du zinc a continué à fluctuer dans la fourchette des 1800 USD/t et 1900USD/t, des niveaux conformes au deuxième trimestre. Par ailleurs. Nyrstar s'attend à ce que le zinc continue de s'échanger dans cette fourchette d’ici la fin de l’année.

Les cours de l'or et de l'argent sont de leur côté restés bas, tandis que ceux de l'acide se sont dégradés en plusieurs endroits. Étant donné la sensibilité des profits de Nyrstar aux variations de ces cours, cela pourrait avoir des répercussions sur les résultats de 2013, a averti l'entreprise.

---
(*) Cet article est basé sur les sources suivantes:

- Communiqué de presse de Nyrstar, 24/10/2013