Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Retour réussi de l’Irlande sur le marché obligataire, 3,50% de rendement sur dix ans

Ce mardi 7 janvier, la République d'Irlande faisait son retour sur le marché obligataire. L’opération fut un succès, la demande des investisseurs totalisant en effet 14 milliards d’euros face à une taille totale finalement émise de 3,75 milliards.

Il s’agissait de la première levée de dette du pays depuis sa sortie du plan d’aide international au mois de décembre. Pour rappel, en grandes difficultés financières suite à l’explosion de la bulle immobilière, le pays avait été contraint d'accepter une assistance financière de quelque 85 milliards d'euros.

Ce succès obligataire permet en quelque sorte à l’Irlande de retrouver sa pleine souveraineté et illustre le retour de la confiance des marchés. « Compte tenu de la demande importante, les investisseurs irlandais et internationaux reconnaissent les progrès énormes réalisés par l'Irlande », s’est félicité à l’issue de l’opération John Corrigan, directeur général de la NTMA, l'Agence nationale du Trésor. 

Les carnets d’ordres ont été répartis essentiellement entre 400 banques, fonds de pensions et assureurs. M. Corrigan a par ailleurs ajouté que cette levée de dette « fournissait une base solide pour les émissions obligataires en 2014 ».

Les investisseurs qui ont raté le train du marché primaire peuvent se rabattre sur le marché secondaire où se traitent ces obligations irlandaises fraîchement émises. Disponibles par coupures de 1.000 euros, elles se négocient actuellement sous le pair aux alentours des 99,125% du nominal, équivalent à un rendement annuel de 3,50%. La date de maturité de l'emprunt est précisément fixée au 18 mars 2024 tandis que le coupon s'élève à 3,40%.

L’Irlande se finance à des taux inférieurs à l’Espagne, l’Italie ou encore le Portugal

Autre signe positif pour l’Irlande, elle se finance actuellement à des taux inférieurs aux autres pays durablement touchés par la crise des dettes souveraines. On pense notamment à l’Espagne et à l’Italie, dont les taux à dix ans évoluent dans la fourchette des 3,80% - 3,90%.

De son côté, le Portugal qui sortira de son programme d’assistance financière au mois de mai prochain, passait également et avec succès le test des marchés ce jeudi, levant 3,25 milliards d’euros sur une durée de cinq ans. Il s’agissait de sa première levée de dette depuis douze mois.

Le rendement à l’émission est ressorti à 4,657%, contre 4,89% lors de la précédente opération d’échéance similaire, datant de janvier 2013.

Ici aussi, l'émission a suscité un vif intérêt, à hauteur de 11 milliards d’euros. «  Il s’agit d’une demande plus de trois fois supérieure à l’offre », a indiqué Maria Luis Albuquerque, la ministre des Finances. Cette émission a en outre permis au Portugal de couvrir une bonne partie de ses besoins de financement pour 2014.

Selon Frédéric Gabizon, responsable des emprunts obligataires chez HSBC, « le Portugal est sur la bonne voie pour revenir régulièrement sur les marchés, surtout si l’amélioration macro-économique se pérennise » a-t-il commenté à l’AFP.

« Avec 88% des obligations souscrites par des investisseurs étrangers, - Britanniques et Scandinaves en tête -, l’Europe est très présente ce qui est bon signe puisque le Portugal a besoin de retrouver ses marques sur les marchés. Cela passera par le soutien des investisseurs européens, généralement considérés comme les juges les plus sévères », selon M. Gabizon.

--------

Sources :

Le Figaro, L’Irlande réussit son retour sur les marchés

Le Monde, L’Irlande réussit sa première émission obligataire depuis la sortie du plan d'aide

Libération, Après l’Irlande, le Portugal passe avec succès le test des marchés