Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Petrobras émet une obligation à cent ans et offre du 8% à l’émission

Petrobras vient de signer un retour pour le moins remarqué sur le marché obligataire. Après en avoir été éloigné pendant plus d'un an suite à de multiples reports de résultats, le géant pétrolier brésilien vient de placer un emprunt à cent ans en dollars.

Il s’agit de la plus longue émission jamais réalisée par le groupe. Ce dernier a dû offrir un rendement à l’émission supérieur à 8% pour séduire les investisseurs.

Dans le détail, cette obligation qui arrivera à maturité en ... 2115 a été pricée sous le pair à 81,07% du nominal. Son coupon fixe s’élève à 6,85%, payable en rythme semestriel par l’émetteur les 5 décembre et 5 juin de chaque année jusqu’à l’échéance.

La taille de l'emprunt s’élève à 2,5 milliards de dollars et la coupure à 2.000 dollars. La devise d’émission implique donc un risque de change pour l'investisseur.

Petrobras Global Finance BV (l’émetteur) est noté « BBB- » chez Standard & Poor’s, soit le dernier cran de la catégorie « Investment Grade ». Petrobras relève par contre des émetteurs « High Yield » pour l'agence Moody’s, qui lui attribue un rating spéculatif « Ba2 ».

Première émission depuis mars 2014

Il faut remonter au mois de mars 2014 pour retrouver trace de la dernière émission obligataire de Petrobras. A l’époque, le géant brésilien de l'énergie avait levé 8,4 milliards de dollars, ventilés sur six maturités différentes.

Entre-temps, la compagnie fut écartée du marché des capitaux. Les interrogations sur l’ampleur et sur les ramifications du scandale de corruption (surfacturations et rétrocommissions) touchant Petrobras avaient en effet entraîné comme dégât collatéral la fermeture du marché obligataire primaire pour la compagnie pétrolière et d’en restreindre l’accès aux émetteurs brésiliens. Ces derniers voyaient par la même occasion leurs coûts de financement augmenter.

En publiant ses résultats audités le 22 avril dernier, après des mois de retard, Petrobras a eu le mérite de lever l’incertitude sur ce dossier épineux. Elle a également créé un climat propice au retour des émetteurs brésiliens. Début avril, le cimentier brésilien Votorantim Cimentos a placé pour rappel un demi-milliard d’obligations à sept ans, donnant droit à un coupon annuel fixe de 3,50%. La coupure minimale de négociation est fixée à 100.000 euros. L'emprunt est noté « Baa3 » chez Moody’s.

Pour en savoir plus:

Petrobras publie enfin ses résultats, la corruption a coûté plus de 2 milliards de dollars

Les émetteurs brésiliens respirent après la publication des résultats de Petrobras

Votorantim Cimentos marque le retour des émetteurs brésiliens sur le marché obligataire