Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

German Pellets proche du dépôt de bilan

Selon le quotidien financier allemand Handelsblatt, German Pellets, l’un des leaders sur le marché des pellets de bois de chauffage, serait sur le point de déposer le bilan. Une faillite qui impacterait plusieurs milliers d’investisseurs détenant la dette obligataire de l’entreprise allemande.

Ces dernières années, pour financer ses ambitieux plans de croissance, German Pellets à solliciter à plusieurs reprises le marché de la dette à haut rendement, levant un total de 226 millions d’euros.

En grandes difficultés financières, German Pellets avait annoncé le 25 janvier dernier une procédure de restructuration sur son emprunt obligataire (7,25% - 2016). Le groupe souhaitait obtenir un report de deux ans du remboursement de cet emprunt de 52 millions d’euros.

Une rencontre avec les créanciers devait se tenir aujourd’hui et demain. Mais hier, l’entreprise a soudainement annulé ces réunions. ‘La direction est actuellement en discussion et communiquera plus tard’, s’est limité à indiquer une porte-parole du groupe.

Sous-traitants impayés

Outre cette procédure de restructuration obligataire, d’autres signes avant-coureurs ont fait état de la situation morose de l’entreprise, dont le chiffre d'affaires s'élevait à 593 millions d’euros en 2014.

La production de granulés dans plusieurs de ses usines serait à l’arrêt depuis la semaine passée, alors que des fournisseurs refusent de livrer les matières premières suite à des factures non-payées. Dans la ville de Wismar, une employée travaillant près d’un site de production de German Pellets a confié qu’elle n’avait plus vu de camion entrer ni sortir de l’usine depuis plus de deux semaines.

L’agence de notation CreditReform, qui a abaissé dernièrement de sept crans à « C » la note de German Pellets, a indiqué qu’il y avait huit risques sur dix que l’entreprise devienne insolvable. Selon l’agence, à la fin novembre, son ratio de solvabilité totalisait à peine 5,4%.

Endettement et conjoncture difficile

Pour le Handelsblatt, le capital de l’entreprise aurait été épuisé par le transfert de liquidités vers d'importants sites de productions aux États-Unis. Les investisseurs américains pourraient d’ailleurs essuyer de fortes pertes, la dette contractée par German Pellets outre-Atlantique totalisant plus de 500 millions de dollars.

Pour Daniel Bauer, membre du lobby d’investisseurs privés allemands SdK, ‘German Pellets s’est d’une manière générale beaucoup trop endetté, ce qui l’a rendu particulièrement vulnérable’.

D’autant que le groupe doit faire face à une conjoncture rendue difficile par chute des produits pétroliers et gaziers. Pour rappel, le granulé de bois, connu sous le terme anglais de pellet, est principalement utilisé comme source d'énergie pour le chauffage. Après des années 2012-2013 en or pour les pellets, marquées par une forte augmentation des équipements et une pénurie de pellets chez les distributeurs, la baisse sensible du pétrole, couplée avec des hivers doux, a impacté ce marché émergent*.

Source

(*) Bois.Fordaq.com, le réseau de la filière bois

Handelsblatt, German Pellets, Bonds Burning Up