Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Centurylink obtient l’accord du département américain de la justice pour racheter Level 3

Annoncée l’année dernière et devant être clôturée fin septembre, l’acquisition de Level 3 Communications par son concurrent CenturyLink avait finalement été repoussée.

Une nouvelle étape vient d'être franchie dans le dossier. Initialement bloqué par le département américain de la justice, le processus de rachat, estimé à 34 milliards de dollars dette comprise, a en effet finalement été accepté début octobre par le département à la condition que la nouvelle entité fusionnée procède à des cessions ciblées d’actifs pour éviter des situations de monopole.

Dans le détail, le département de la justice exige la cession des réseaux de Level 3 Communications dans trois grandes villes du pays : Albuquerque au Nouveau Mexique, Boise dans l’Idaho et Tucson dans l’Arizona. Le géant des télécommunications spécialisé dans l’offre pour professionnels devra par ailleurs consentir à offrir des contrats d’utilisation de la fibre optique déployée sur les routes traversant une vingtaine d’Etats dont l’Alabama, la Californie, la Floride, New York ou encore le Texas.

"En raison de la concurrence entre CenturyLink et Level 3, les consommateurs ont bénéficié de tarifs moins élevés et de services de meilleure qualité dans les services de télécommunications locaux", a déclaré le procureur adjoint Makan Delrahim. "Ces cessions doivent garantir aux consommateurs des régions métropolitaines concernées et aux consommateurs de la fibre optique qu'ils continueront de bénéficier de la concurrence", a-t-il ajouté.

Dans un communiqué, CenturyLink indique attendre maintentant l'approbation de la Commission fédérale des Communications et celle de la California Public Utilities Commission, qui devraient avoir lieu dans le courant du mois.

Les investisseurs apprécient la nouvelle

Alors que la transaction devrait donner lieu à la naissance du numéro deux du secteur sur le marché des professionnels, derrière AT&T et devant Verizon, les investisseurs semblent se réjouir de l’annonce du département américain de la justice.

L’action CenturyLink a en effet progressé de près de 6% depuis l'annonce et s'affiche actuellement à un cours de 20 dollars.

Les emprunts obligataires se sont également appréciés. A titre d’exemple, l’obligation au coupon annuel fixe de 5,625% et d’une maturité égale au 01/04/2025 se traite ce jour à 98,60% du nominal, ramenant le rendement à 5,86%.

Libellé par coupures de 2.000 dollars, le titre est noté BB par l’agence Standard & Poor’s, dans la catégorie spéculative.

A noter que le coupon étant payé sur base semestrielle, avec un dernier détachement au 1er octobre dernier, les jours d’intérêts courus à débourser en cas d’achat sont réduits au minimum.

 

A propos de CenturyLink 

Basée à Monroe en Louisiane, CenturyLink est une société américaine de télécommunications et d'accès à internet, dont une grande partie de sa clientèle est constituée d'entreprises. L'entreprise, d’une capitalisation boursière de près de 11 milliards de dollars, emploie quelque 40.000 salariés.

Sur les six premiers mois de l’année, la société a présenté un bénéfice net de 180 millions de dollars, en baisse de 58% par rapport à la même période un an plus tôt.

Le chiffre d’affaires s’est également tassé, à 8,3 milliards de dollars, contre 8,8 milliards sur le premier semestre 2016.

Sources

Business Insider - CenturyLink wins US antitrust approval to buy Level 3

Zone bourse - USA/télécoms : CenturyLink doit céder des actifs pour fusionner avec Level 3