Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Un coupon de 6,625% en euro pour la nouvelle obligation Vallourec

La société française Vallourec, spécialisée dans la fabrication de tubes sans soudure destinés à l'industrie pétrolière, vient de boucler une émission obligataire de 400 millions d'euros à échéance 2022.

Pour lever cette somme, la société dont la dette est notée « B » dans la catégorie spéculative chez Standard & Poor’s, a dû proposer un coupon de 6,625% qu’elle s’engage à payer sur une base annuelle.

Il est à noter que la taille de l'émission a été augmentée par rapport aux 300 millions d'euros initialement annoncés le 9 octobre, et que l’investissement minimum se monte à 100.000 euros.

Dans les premiers échanges, cette nouvelle obligation est recherchée par les investisseurs, puisqu'il faut déjà compter sur un cours d'achat supérieur à 102% du nominal pour se positionner sur l'émission.

Dans un communiqué, la direction du groupe français explique que "le produit de l’émission contribuera au remboursement de tirages effectués sur les lignes bancaires confirmées, qui demeurent par ailleurs disponibles, ainsi qu'au remboursement de certaines dettes court terme".

On rappellera que Vallourec n’en est pas à son premier coup d’essai sur le marché obligataire. Le groupe était déjà présent sur le secondaire au détour d’une obligation remboursable en 2024, assortie d’un coupon fixe de 2,25% que Vallourec a payé le 30 septembre dernier.

Elle se traite nettement sous son prix d’émission, aux alentours des 80% du nominal, ce qui porte son rendement annuel à 5,65%.

A propos de Vallourec

Vallourec se présente comme un leader mondial des solutions tubulaires destinées principalement aux marchés de l’énergie (pétrole et gaz, énergie électrique) et au secteur de l’industrie (mécanique, automobile, construction,…).

Pour le marché du pétrole et du gaz, le groupe conçoit et développe une ligne complète de produits incluant des tubes sans soudure et des connexions premium, destinés aux opérations de forage, aux tubes pour conduite (pipeline) et à l’équipement des puits dans les conditions les plus extrêmes: haute pression, haute température, environnements corrosifs pour des puits déviés ou en offshore profond.

Sur le marché de l’énergie électrique, Vallourec propose une gamme de tubes premium résistants aux températures et aux pressions élevées. la société développe également une large gamme de tubes pour les installations pétrochimiques (raffineries), ainsi que des produits tubulaires destinés à la mécanique (vérins hydrauliques, machines-outils, etc.), à l’automobile, à la construction (stades, autres édifices et structures complexes) et à d’autres industries.

L’entreprise compte plus de 20.000 collaborateurs, dispose de 50 sites de production et assure une présence dans plus de 20 pays.x

Hausse des revenus trimestriels

Côté résultats, la société a fait état de ses comptes trimestriels le 27 juillet dernier, des résultats marqués par une réduction des pertes et une révision à la hausse de ses perspectives annuelles.

Sur la période, le groupe a ainsi vu son chiffre d'affaires progresser de 22,3% à 933 millions d’euros, pour un résultat brut d'exploitation légèrement positif à 3 millions d'euros, à comparer d’une perte de 32 millions un an plus tôt.

Une embellie que la direction explique notamment par des économies de coûts et une meilleure performance des régions Brésil et Amérique du Nord.

En termes de prévisions, la direction a revu à la hausse son objectif de résultat brut d'exploitation annuel, tablant désormais sur une augmentation de celui-ci comprise entre 125 et 175 millions d'euros.