Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Le rating des obligations Ensco dégradé par l'agence Moody's

L’agence d’évaluation financière Moody’s vient de dégrader d’un cran la note des obligations senior non-sécurisées d’Ensco, laquelle s’enfonce un peu plus dans la catégorie spéculative.

Entreprise d’origine britannique, Ensco fournit pour rappel des services de forage en mer à l’industrie pétrolière. Elle se targue d'avoir l’une des plus récentes flottes de forage en eaux très profondes, ce qui lui permet de rivaliser avec Transocean ou encore Pacific Drilling.

Dans sa note, Moody’s justifie sa décision sur base de l’augmentation de l’effet de levier financier de la société, la réduction de son matelas de liquidités suite à l’acquisition d’Atwood Oceanics, la baisse anticipée de ses résultats et de ses flux de trésorerie, ou encore, des faibles fondamentaux de l'industrie du forage offshore.

Selon Sajjad Alam, analyste auprès de l’agence, les standards de crédit de la société resteront sous pression au minimum jusqu’en 2018, et ce en dépit notamment « d'une flotte d'appareils de haute qualité et d'une exposition mondiale diversifiée ».

Un secteur sous pression

Ensco évolue dans un secteur du forage offshore plombé depuis plusieurs années par un ralentissement sans précédent, sous le coup d’un cours du baril déprimé et d’une offre excédentaire de plates-formes, auxquels il faut ajouter une réduction des dépenses d’investissement des compagnies pétrolières, menant inéluctablement à une baisse des tarifs et du taux d’utilisation des plates-formes.

Les derniers résultats trimestriels d’Ensco ont d’ailleurs confirmé cette tendance, avec un chiffre d’affaires au deuxième trimestre quasiment fondu de moitié sur un an à 458 millions de dollars, même si elle est doit être relativisée par la cession de plates-formes entre les deux trimestres.

La publication des trimestriels a aussi été l’occasion pour Ensco de confirmer sa décision d’acquérir Atwood Oceanics, précisant qu’il espérait finaliser rapidement l’opération. Le groupe de services pétroliers espère au passage mieux positionner sa flotte de forage et bénéficier de synergies ciblées, ce qui devrait créer 'une valeur significative pour nos actionnaires', a rappelé Carl Trowell, CEO et président.

Rendements obligataires élevés

Quant à la dette d’Ensco, elle s’élevait à 4,7 milliards de dollars le 30 juin dernier, ventilée essentiellement sur une dizaine de lignes obligataires dont les maturités s’étalent entre juin 2019 et octobre 2044.

Parmi d'autres, citons l’obligation rémunérée par un coupon de 4,50% et remboursable en 2024. Elle est disponible à 83,34% du nominal pour un rendement annuel de 7,67%.

Accessible par coupures de 2.000 dollars, l'obligation est désormais notée « B2 » chez Moody’s, avec une persepective négative associée à la note.