Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Feu vert pour le rachat de Novo Banco par Lone Star

La Commission européenne a approuvé le plan de restructuration de Novo Banco et l’aide des autorités portugaises dans le cadre de la vente de celle-ci, bouclant ainsi la procédure de résolution de Banco Espirito Santo engagée en 2014.

Pour rappel, Novo Banco regroupe les actifs « sains » issus de la faillite en 2014 du géant portugais Banco Espirito Santo (BES). La banque, qui avait bénéficié d’une injection massive de capitaux de 4,9 milliards d’euros, dont 3,9 milliards apportés par l’État et le solde par les banques actives au Portugal, était appelée à être vendue, conformément aux exigences de la Commission européenne.

L’annonce de la Commission intervient quelques jours à peine après la clôture par la banque Novo Banco de son opération de restructuration de dette, conditionnelle à son rachat par le fonds de private equity américain Lone Star. Ce dernier avait marqué son accord en mars pour racheter 75% de l’institution financière, mais à condition notamment que Novo Banco procède à un grand nettoyage au niveau de son endettement pour réduire ses charges d’intérêts et assainir son bilan.

Offre de rachats en cash

Ceci explique pourquoi Novo Banco a lancé l’été dernier une offre de rachat en cash sur ses obligations seniors – les créanciers recevant de l’argent en échange des emprunts détenus et non pas des nouveaux titres – évaluées au prix du marché. L’offre qui a démarré le 25 juillet et s’est clôturée le 2 octobre dernier, portait sur 36 lignes obligataires arrivant à échéance entre 2019 et 2052.

L’opération n’a guère suscité l’enthousiasme des créanciers, ces derniers jugeant les conditions trop chiches, puisqu’ils ont accepté l’offre pour un montant total de 4,74 milliards d’euros ou 56,6% des 8,37 milliards visés, selon Reuters. Or Lone Star exigeait qu’au minimum 75% des créanciers obligataires de la banque apportent leurs titres… jusqu’à ce 4 octobre où le fonds d’investissement a finalement décidé de laisser tomber cette condition.

"Le Fonds de résolution et Lone Star ont convenu que toutes les conditions préalables à l'accord ont été remplies ou ont été levées", peut-on lire dans le communiqué de Novo Banco daté du 4 octobre dernier, ouvrant dès lors la voie au rachat de l’institution financière portugaise.

Par ailleurs, Lone Star a confirmé son engagement d’injecter 1 milliard d'euros dans Novo Banco et à mener une restructuration en profondeur. Novo Banco prévoit pour sa part de lever 400 millions d'euros pour renforcer son capital. L’opération bénéficie du soutien du Fonds de résolution portugais, actionnaire à hauteur de 25% de l’entité rachetée.