Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Le Venezuela déclaré en défaut de paiement partiel sur sa dette par S&P

Le pays, en grosse difficulté en raison notamment de la chute du prix du pétrole qui compose l’essentiel de son économie, a annoncé il y a quelques jours à peine, vouloir restructurer sa dette extérieure, estimée à quelque 150 milliards de dollars.

Avec des réserves de 9,7 milliards, il est en effet impossible pour le Venezuela, entravé qui plus est par les sanctions américaines qui l’empêchent d’emprunter ou de vendre des obligations au sein du système financier américain et donc de se refinancer sur ce marché, de rembourser plus d’un milliard de dette échéant d’ici la fin de l’année et 8 milliards l’année prochaine.

Au vu de ces conditions, le spectre d’un défaut planait depuis bien longtemps, l’agence Bloomberg estimant par ailleurs cette probabilité avec un pourcentage de 79% en 2018 et de 99% au cours des cinq prochaines années.

Ce mardi, l’agence de notation S&P Global Ratings a finalement annoncé dans un communiqué, que le Venezuela était dans l’incapacité de rembourser 200 millions de dollars malgré la période de grâce de trente jours et a déclaré le pays en défaut partiel sur sa dette.

"Nous avons abaissé deux notes à D (défaut) et nous avons abaissé la note des émissions à long terme en devises à SD (défaut partiel)" a précisé Standard & Poor’s.

"Nous considérerions toute restructuration (de la dette) comme un échange de créances en difficulté et comme l'équivalent d'un défaut étant donné les liquidités extérieures limitées" du Venezuela, a souligné l’agence de notation.

"De plus, selon nous, les sanctions américaines à l'encontre du Venezuela et des membres du gouvernement devraient résulter en une longue et difficile négociation avec les créanciers", a encore ajouté S&P.

Le Venezuela compte sur la Russie et la Chine, ses principaux alliés et créanciers

Le Venezuela dépend plus que jamais de ses alliés russes et chinois, ont estimé des économistes interrogés par l’AFP suite à l'annonce de défaut partiel du pays.

Mercredi, un accord devrait d’ailleurs être signé par la Russie et le Venezuela, afin de restructurer trois milliards de créances, sur les 8 milliards dus par Caracas.

De son côté, Pékin, qui détient pour 28 milliards de dollars de dettes du Venezuela, a pour sa part déclaré mardi que sa coopération avec Caracas dans ce dossier « se déroule normalement ».

Chute libre des obligations PDVSA

En réaction, le cours des obligations Petroleos de Venezuela, la compagnie pétrolière étatique, sont en chute libre.

A titre d’exemple, l’emprunt au coupon de 12,75% et d’une maturité égale au 17/02/2022 s’échange actuellement à 29%.

 

Source

Les Echos - Le Venezuela déclaré en défaut de paiement partiel sur sa dette