Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

CEMEX lève 650 millions de dollars, à un taux de 2,75%

Dans le cadre du refinancement de sa dette obligataire, le cimentier mexicain CEMEX SAB de CV vient de lever 650 millions de dollars sur le marché primaire.

Habituée du marché obligataire, cette société mondiale de matériaux de construction a offert, au détour de cette émission remboursable dans sept ans, l’un des plus faibles coupons de son histoire.

Ce dernier, payable en rythme semestriel par l’émetteur, aux mois de juin et décembre de chaque année jusqu’à l’échéance, s’élève à 2,75%.

Dans les premiers échanges sur le marché secondaire, il est possible de se positionner sur l’émission à un cours indicatif de 100,35% du nominal, ramenant le rendement annuel à 2,69%.

A noter que cet emprunt, faisant partie des dettes sécurisées de l'entreprise, est suivi par l’agence d’évaluation Fitch Ratings qui lui attribue une note spéculative « BB- ».

Comme c'est généralement le cas avec les obligations de la catégorie « High Yield », les conditions d’émission prévoient plusieurs possibilités de remboursement anticipé, avec un premier call possible en 2020 (voir la fiche de l'obligation).

Le produit de l’émission servira à rembourser des emprunts existants arrivant à maturité en 2019 et 2022, rémunérés respectivement par des coupons de 6,50 et 4,75%.

Précisons qu’à la fin septembre, la dette totale du groupe s’élevait à un peu plus de 11 milliards de dollars, réduite de 1,5 milliard de dollars au cours des neuf premiers mois de l'année.

A propos de Cemex

Fondé en 1906, Cemex est l’un des principaux acteurs mondiaux du secteur de la cimenterie, comptant 43.000 employés actifs dans 50 pays du globe.

Cette société d’origine mexicaine, qui a renoué avec les bénéfices en 2015 après six années de pertes consécutives à la crise immobilière aux Etats-Unis, a annoncé dernièrement une légère hausse de ses bénéfices au troisième trimestre de l’année en cours, portée par une augmentation des volumes de ventes et des prix.

Dans les chiffres, cela se traduit par une hausse de 1% sur un an du bénéfice net à 289 millions de dollars et par des ventes nettes consolidées de ciment de 3,54 milliards de dollars, en hausse de 2%.

Dans un communiqué, la direction justifie cette progression des résultats par des prix plus élevés pour ses produits au Mexique et aux Etats-Unis, ainsi que de plus grands volumes aux Etats-Unis, en Europe, en Asie au Moyen-Orient et en Afrique.

‘Cemex, affaibli par la crise immobilière qui a éclatée aux Etats-Unis en 2008, un de ses principaux marchés, a commencé à se rétablir à partir de 2014’, commente le site Zonebourse.fr