Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Petrobras accepte de verser 2,95 milliards pour solder un litige

Petrobras vient d’annoncer avoir trouvé un accord en vue de mettre un terme à une « class action » constituée d'investisseurs américains, lesquels s’estiment lésés par le scandale de corruption révélé en 2014. La société étatique brésilienne met pour cela près de trois milliards de dollars sur la table.

« L’affaire Petrobras » constitue pour rappel le plus gros scandale de corruption de l'histoire du Brésil. Ce dernier implique de nombreuses entreprises sous-traitantes, regroupées au sein d’un cartel illicite, qui se répartissaient les marchés Petrobras en payant à tour de rôle des pots-de-vin à d'anciens directeurs de la compagnie en échange de contrats

Une partie de ces commissions était reversée à des personnalités politiques, en majorité des parlementaires, députés ou sénateurs, de la coalition de centre-gauche au pouvoir.

Si, suite aux investigations de la justice brésilienne, des patrons et des responsables politiques ont été emprisonnés, cela n'a pas suffi à calmer la colère de nombreux actionnaires américains qui se sont rassemblés pour obtenir réparation.

Au cas où l'accord serait déclaré contraignant par le tribunal de New-York, Petrobras versera donc 2,95 milliards de dollars, ce qui constiuerait le montant la plus important jamais payé par une entreprise non-américaine dans ce type de litige.

« Mettre un terme aux incertitudes »

Selon le management du groupe pétrolier, cet accord « mettrait fin aux incertitudes, charges et coûts associés à la poursuite de cette action collective » et pourrait confirmer le nouvel élan positif dans lequel se trouve le groupe, qui a énormément travaillé pour redresser la barre.

Le travail de la nouvelle direction avait d’ailleurs été salué par l’agence d’évaluation financière Moody’s, celle-ci relevant fin octobre d’un cran à « Ba3 »  la note de la dette Petrobras, citant un niveau d’endettement plus faible, des liquidités renforcées et une meilleure gouvernance à la tête de l’entreprise.

Si la note reste ancrée dans la catégorie spéculative, la perspective associée est passée de « stable » à « positive », laissant la porte ouverte à une autre amélioration du rating. Moody’s a d’ailleurs jugé « positif » l’annonce d’un accord concernant le versement de 2,95 milliards aux actionnaires américains.

Petrobras est pour rappel l’une des sociétés les plus endettées au monde (jusqu'à 89 milliards de dollars il y a peu). On notera à ce titre que la direction s’emploie activement à la réduction de son endettement, via notamment un vaste programme de cessions d’actifs et des coupes dans ses investissements qui l’auraient fait diminuer d’environ dix milliards de dollars.

Une obligation de longue échéance, avec peu d’intérêts courus

Si vous souhaitez diversifier votre épargne dans une obligation Petrobras, nous avons épinglé l’obligation servant un coupon de 6,85% arrivant à maturité en… 2115. Son cours a bien progressé ces dernières semaines, s'affichant désormais aux alentours du pair.

Si vous souhaitez vous positionner sur une échéance plus courte, et réduire par la même occasion le risque de taux, citons l’obligation remboursable en 2019, assortie d’un coupon fixe de 3% et se traitant à un cours indicatif de 99,90% du nominal.

Notons qu’il s’agit d’obligations de type senior non-sécurisé, libellées par coupures de 2.000 dollars.

Vous trouverez bien sûr d'autres obligations de la société brésilienne dans notre sélection.

Source

Libération, «Class action» à New York: Petrobras va verser près de 3 milliards de dollars