Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

En repli, l’obligation Newmont Mining 2022 proche du pair

La remontée des taux américains observée ces dernières semaines a le mérite de rendre les obligations en dollar plus attractives et rémunératrices pour l'investisseur. Prix et rendements évoluant en sens inverse, lorsque les taux du marché remontent, les prix des obligations baissent et les rendements s’apprécient.

Parmi les obligations qui ont vu leur cour diminuer ces dernières semaines, intéressons-nous au titre Newmont Mining remboursable en 2022, dont le cours a été ramené de 105% cet été à 100,80%.

Sur base d’un coupon fixe de 3,50%, le rendement annuel de l'obligation, libellée par coupures de 2.000 dollars et notée BBB chez Standard & Poor's, est porté à 3,29%.

Ce repli ne doit toutefois pas faire oublier l’évolution remarquable du cours de l’obligation depuis la fin 2015, lorsqu’il s’affichait encore sous les 90% du nominal.

Il faut dire qu’entre temps, le cours de l’or a repris plus de 30% et la société a profité de la réduction sensible et forcée de ses coûts de production, pour assainir son bilan. Les marchés ont d’ailleurs salué à de multiples reprises les résultats publiés par l'entreprise de Denver, comme ce fut le cas en juillet dernier (voir notre article à ce sujet).

Société américaine valorisée à plus de 20 milliards de dollars à la bourse de New York, Newmont Mining est pour rappel spécialisée dans l’exploration, l’extraction et la production d’or.

Selon le cabinet d’audit PwC, elle serait la douzième plus grande compagnie minière au monde, ainsi que l’un des leaders mondiaux de la production d'or et de cuivre avec des opérations aux Etats-Unis, en Australie, au Pérou, au Suriname.

En Afrique, elle détient deux projets aurifères au Ghana, notamment les mines Ahafo (avec le gisement souterrain de Subika) et Akyem, entrée en production commerciale en 2013.

Stabilité de l’or

A noter que ces derniers jours, pendant que les bourses européennes et américaines subissaient une importante vague de prises de bénéfices, l’or, valeur refuge par excellence en raison de sa capacité à conserver sa valeur en période d'incertitudes, n’a que très légèrement progressé à 1.330 dollars l’once.

Les analystes s’accordent à dire que les perspectives géopolitiques restant inchangées et les perspectives économiques mondiales restant très positives, l’or n’a pas vocation à susciter un engouement particulier pour le moment.

Vous trouverez bien sûr d'autres possibilités d'investissement en obligations aurifères dans notre sélection, telles que Barrick Gold, Anglogold ou encore GoldCorp.