Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Tesla publie ses résultats annuels, plus de 6% de rendement pour son obligation en dollar

Le constructeur américain, spécialiste des voitures électriques, a publié ses résultats annuels mercredi soir, l'occasion de revenir sur l'évolution de son obligation remboursable dans sept ans.

Les états financiers de l'entreprise californienne sont ressortis une nouvelle fois dans le rouge. Au quatrième trimestre de l'année écoulée, le groupe dirigé par Elon Musk a ainsi essuyé une perte historique de 675 millions de dollars, contre une perte déjà record de 619 millions lors du trimestre précédent.

Tesla, qui faut-il le rappeler n’a jamais été bénéficiaire depuis sa création, clôture l’ensemble de l'année dans le rouge (1,96 milliard contre une perte de 674 millions un an plus tôt) et sur un chiffre d’affaires en hausse de 68% à 11,76 milliards.

Dans un communiqué, la direction s’est montrée rassurante quant aux problèmes de production de son Model 3, cruciale pour son avenir. On le sait, Tesla n’arrive pas à suivre la cadence et a accusé des retards de livraisons qui ont inquiété à plus d’une reprise les investisseurs.

La direction a toutefois confirmé ses nouveaux objectifs de production, à savoir fabriquer 2.500 Model 3 par semaine d'ici fin mars et 5.000 d'ici la fin du deuxième trimestre.

A l’occasion d’une conférence téléphonique organisée en marge de la publication trimestrielle, Elon Musk a indiqué que "si Tesla était capable d’envoyer un Roadster en orbite, elle pouvait  probablement résoudre les problèmes de production du Model 3".

Pour rappel, les attentes fondées sur cette berline ont alimenté l'euphorie boursière autour de Tesla, permettant même au groupe de contester pendant un temps à General Motors, la place de premier constructeur automobile américain par capitalisation boursière.

On notera qu’au quatrième trimestre, le constructeur a livré 1.550 unités de sa berline, soit un peu plus de la moitié de ce qu'attendaient les analystes.

Autre élément susceptible de contenter les marchés, Tesla a consommé beaucoup moins de liquidités que prévu. Ainsi, là où les analystes tablaient sur 2,5 milliards de liquidités disponibles et craignaient que la société ne soit contrainte de solliciter les marchés obligataires, Tesla en détenait 3,4 milliards au terme de l’année.

Plus de 6% en dollar

Sur le marché obligataire justement, 2017 a également vu le groupe lever par deux reprises des fonds via son obligation 5,30% remboursable en 2025. Celle-ci se traite actuellement à ses plus bas historique autour des 94% du nominal, contre un prix d’émission de 99% du nominal.

Et pour cause, les investisseurs ont sanctionné les retards de production et de livraison du groupe. Le cours de l’obligation, notée « B » en catégorie spéculative chez Standard & Poor’s, a par ailleurs été impactée par la remontée des taux outre-Atlantique.

Source

Le Point.fr,  Tesla rassurant sur ses problèmes de production, après une perte historique