Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Peugeot, Hertz, Mercedes, Faurecia et Toyota... retour sur les nouvelles obligations du secteur auto

Les émetteurs appartenant de près ou de loin au marché automobile ont été nombreux à solliciter les investisseurs obligataires ces derniers jours, réveillant au passage un marché primaire qui s'est montré assez calme en février. 

Oblis dresse pour vous un topo des nouveaux emprunts disponibles désormais sur le marché secondaire.

Hertz Holdings Netherlands BV 5,5% 30/03/2023 EUR

Le groupe américain Hertz, spécialiste de la location automobile. Par l’intermédiaire de sa filiale Hertz Holdings Netherlands, a récemment émis un emprunt d’un demi-milliard d’euros à cinq ans.

L’obligation s’échange actuellement à un cours de 100,3%, ramenant son rendement annuel à 5,43%.

De type senior non-sécurisé, l’obligation nécessite elle aussi une mise de fonds de 100.000 euros. Le rating est attendu en catégorie spéculative chez Moody’s, qui devrait lui attribuer une note de « B3 ».

Pour plus d’informations sur cette émission, nous vous invitons à consulter notre article qui lui est dédié.

Toyota Industries Corp 3,566% 16/03/2028 USD

Toyota Industries vient pour sa part de placer un emprunt au taux de 3,566% pour une échéance fixée au 16/03/2028.

Avec un cours de 100,20% dans les premiers échanges sur le secondaire, le rendement est porté en conséquence à 3,54%.

La coupure de négociation a été fixée à 200.000 dollars et le rating attribué par Moody’s se site en catégorie investissement, à A1.

Mercedes-Benz Australia 2,75% 15/03/2021 AUD

Autre constructeur à avoir sollicité le marché primaire, Mercedes avec une obligation libellée en dollar australien cette fois.

Le groupe allemand, dont la dette senior non-sécurisée est notée « A » chez Standard & Poor’s, a émis une obligation remboursable en 2021, rémunérée par un coupon de 2,75%.

Davantage accessible pour les petits épargnants, l’obligation elle libellée par coupure de 2.000 dollars australiens, pour une taille d’émission de 125 millions (+/- 80 millions d’euros).

On notera que la devise australienne, au même titre que bon nombre de ses consoeurs, perd du terrain face à l’euro depuis le début d’année (-1,7% en ce qui la concerne), permettant donc à l'investisseur de s'y positionner à meilleur coût.

Faurecia SA 2,625% 15/06/2025 EUR

Sur le segment des équipementiers, Faurecia est lui venu lever 700 millions d’euros à rembourser dans sept ans. Pour lever cette somme, le groupe de Nanterre a dû proposer un coupon fixe de 2,625%, qu’il s’engage à verser semestriellement.

Il est à noter que l’obligation est recherchée dans les premiers échanges sur le secondaire puisqu’il faut déjà compter avec un cours indicatif de 101,40% du nominal, ramenant le rendement annuel de l’obligation à 2,41%.

Société dont la dette est jugée spéculative par Standard & Poor’s, laquelle lui attribue un rating « BB+ », à la limite de la catégorie « investissement », Faurecia utilisera le produit de l’émission pour rembourser de manière anticipée son emprunt 3,125% à échéance 2022.

Détenu à hauteur de 49% par Peugeot, Faurecia est l’un des principaux équipementiers automobiles au monde. Ses activités s’articulent autour de trois pôles : les sièges automobiles (armatures, mécanismes, matelassures…), les équipements intérieurs (planches de bord, panneaux de portes, solutions acoustiques…) et les systèmes de contrôle des émissions (fabrication des composants d’échappement, systèmes de dépollution…).

Peugeot SA 2% 20/03/2025 EUR

Cela faisait un petit temps que la marque au lion n’était plus venue émettre de nouvelles obligations. Habituée à proposer des obligations par 1.000 euros, elle a cette fois émis un emprunt nécessitant une mise de fonds de 100.000 euros, moins contraignant en matière de documentation à fournir aux autorités de marché.

Remboursable dans sept ans, l’obligation fraichement émise offre un coupon de 2%, payable annuellement par Peugeot.

''Cette opération renforce la liquidité du groupe et allonge la maturité moyenne de sa dette obligataire, et ce au plus bas coût jamais atteint par le Groupe PSA'', s’est félicité la direction dans un communiqué.

"Elle confirme la confiance des investisseurs dans notre plan de croissance et l'accueil positif par le marché de notre projet de rapprochement avec Opel/Vauxhall", a précisé Jean-Baptiste de Chatillon, Directeur financier du constructeur.

Notons que Peugeot, groupe aux 3,5 millions de véhicules vendus dans le monde en 2017 et au chiffre d’affaires de 54 milliards d’euros, est un émetteur spéculatif aux yeux des agences de notation Moody’s, qui lui attribue une note Ba1 (perspective stable).