Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Coupon payé pour l’obligation Hyundai Capital Services

Tombée de coupon pour l’emprunt Hyunda Capital d’une maturité égale au 30 mars 2022. Les porteurs du titre n’ont toutefois reçu que la moitié de 3,5%, la rémunération étant versée en rythme semestriel.

Ce faisant, l’obligation est disponible sur le marché secondaire avec un nombre très limité d’intérêts courus à débourser. Elle peut être achetée à 100% du nominal, correspondant à un rendement de 3,5%. La coupure est de 5.000 dollars australiens (+/- 3.140 euros) et le rating « A- » chez Standard & Poor’s.

Hyundai Capital Services est une société de services financiers. Elle offre des financements automobiles, des leasings et des prêts personnels aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Chine, au Canada et en Allemagne. En Australie, en Russie, au Brésil et en Inde, la filiale à 100% du constructeur automobile coréen Hyundai Motor Company propose à sa clientèle de la consultance financière et offre un support pour la vente des véhicules Hyundai et Kia.

Par ailleurs, Fitch Ratings a confirmé début mars à « BBB+ », perspective stable, la note à long terme de Hyundai Capital Services.

Risque de change

Les investisseurs qui se positionneraient sur l’emprunt Hyundai Capital Services (3,5% - 30/03/2022) doivent compter avec un risque de change.

Le dollar australien a pris l’avantage sur l’euro ces derniers jours, bénéficiant d’un différentiel de taux d’intérêt en sa faveur. Le principal taux directeur de la Reserve Bank of Australia est de 1,50% alors qu’il est de 0% en zone euro. La RBA l’a maintenu à ce niveau le 3 avril dernier, à l’issue de la réunion de son comité de politique monétaire. La décision était largement attendue. Il s’agit du 20e mois consécutif de statu quo pour un pays confronté à la fin de l’âge d’or minier et qui se cherche de nouvelles sources de croissance.

« L’inflation devrait rester atone un certain temps, reflétant la faible hausse du coût du travail et une intense concurrence dans le commerce du détail », a déclaré le gouverneur de la banque centrale, Philip Lowe, dans le communiqué accompagnant la décision.

L’économie australienne a enregistré pourtant une croissance positive de 2,4% l’année dernière. Et les autorités monétaires anticipent une accélération pour cette année.

« Le contexte est favorable aux affaires et les investissements dans les activités non minières augmentent. Des niveaux plus élevés de dépenses dans les infrastructures publiques soutiennent également l'économie. Une croissance plus forte des exportations est attendue après la faiblesse temporaire observée à la fin de l’année dernière », a expliqué la RBA. « Cependant, les perspectives de consommation des ménages demeurent une source d'incertitude, malgré une accélération fin 2017. En outre, le revenu des ménages augmente lentement et leur niveau d'endettement est élevé. »