Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Agacée par Elon Musk, Wall Street sanctionne Tesla

Alors que le constructeur de voitures électriques vient de communiquer ses états financiers du premier trimestre, la pression se fait de plus en plus forte sur le patron de la marque, Elon Musk, dont la personnalité quelque peu exubérante fait tiquer Wall Street.

Tesla publiait hier soir des résultats trimestriels très attendus. Si la firme californienne a dépassé les attentes en termes de revenus et de ventes (+20%), elle a une nouvelle fois clôturé la période dans le rouge sur une perte historique de 709 millions de dollars, plus que doublée sur un an.

Indépendamment du résultat net, les investisseurs attendaient surtout de connaître l’évolution de la production du constructeur, qui, on le sait, n’est toujours pas en mesure de répondre au succès rencontré par son model 3.

Ce dernier, fer de lance de la marque et commercialisé à partir de 35.000 dollars, est censé permettre à Tesla de viser le segment moyen de gamme et une production de masse. Avec plus de 400.000 exemplaires pré-commandés, la demande est au rendez-vous, mais Tesla est très loin de remplir ses objectifs fixés, avec à peine plus de 2.000 unités produites par semaine au premier trimestre.

Elon Musk viré du CA ?

La firme, qui se dit en mesure d’atteindre la cadence indispensable de 5.000 véhicules produits d’ici à la fin du mois de juin, chutait de 7% à l'ouverture des marchés américains ce jeudi, les investisseurs restant sur leur faim à la suite d’une conférence téléphonique entre Elon Musk et les analystes suivant la société.

Il faut dire que ce banal exercice en période de résultats a pris une tournure plutôt inhabituelle, du fait du comportement désinvolte d’Elon Musk, qui n'a pas hésité à qualifier « d’ennuyeuses » certaines questions des analystes.

Le visionnaire sud-africain aurait notamment écarté une question sur les besoins en financement de sa société , au prétexte qu’elle n’était « pas assez cool », avant de renvoyer à ses études RBC Capital qui souhaitait des précisions sur les pré-commandes de la Model 3.

Visiblement agacé, Musk a préféré se tourner vers un jeune actionnaire sur YouTube, tant les questions des professionnels lui sont apparues « arides ». « Elles vont me tuer », relaye Zonebourse.

Ce comportement peu sérieux de la part du fondateur de Tesla, dont la valorisation boursière représente près de l’équivalent de celles de Renault et Peugeot réunis, va certainement apporter de l’eau au moulin à ceux qui désireraient le voir démettre de ses fonctions de président du Conseil d’administration.

Depuis la création de Tesla en 2004, Elon Musk est à la fois PDG et président du conseil d’administration. Une double casquette que souhaite voir disparaître Jing Zhao, actionnaire important du groupe. Selon le Business Insider, il aurait présenté dans ce sens une demande pour qu’il y ait un président indépendant au sein du CA de l’entreprise. Un vote aurait lieu au mois de juin.

Insolvable d’ici à la fin de l’année ?

Wall Street espère en tout cas une remise en question d’Elon Musk, et continue de douter sérieusement de la solvabilité du groupe.

Car même si le dirigeant a martelé ne pas avoir besoin de faire appel aux marchés pour financer ses activités, et que la montée en cadence de la Model 3 allait permettre de dégager des bénéfices au second semestre, les analyses voient mal comment le groupe échappera à une recapitalisation.

Selon l’agence Bloomberg, qui vient de consacrer un dossier spécial à la firme, cette dernière perdrait chaque minute 6.500 dollars, faisant dire à ses analystes que le risque est réel de voir la société être à cours de liquidités d’ici à la fin de l’année.

Dans un tel cas de figure, Tesla ne pourrait faire l’économie d’une recapitalisation ou d’emprunter sur les marchés des capitaux. Dans le cas de la deuxième option, elle devra solidement rémunérer les investisseurs pour le risque encouru, en témoigne les niveaux de rendements affichés par les obligations Tesla sur le marché secondaire: près de 8% annuel en dollar.

 

Sources

Le Journal de Montreal, Les actionnaires de Tesla pourraient virer Elon Musk du CA

Zonebourse, Tesla : Elon Musk ne prend que les questions "cool" sur Tesla