Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Voici les nouvelles émissions obligataires attendues

Oblis vous dévoile quelques-unes des opérations dans le pipeline du marché primaire obligataire, dont certaines seront bouclées cette semaine.

NEXI CAPITAL – Le groupe italien spécialisé dans les systèmes et solutions de paiement Nexi Capital rencontre depuis le 30 avril dernier les investisseurs avec l’ambition de lever 2,2 milliards d’euros à échéance 2023. Le montant sera ventilé sur deux tranches, l’une à taux fixe et l’autre à taux variable. Le rating provisoire est «B1», assorti d’une perspective stable chez Moody’s.

B2HOLDING ASA – Le norvégien B2Holding AS, spécialiste du rachat et du recouvrement de dettes, a mandaté plusieurs banques pour organiser une série de rencontres avec des investisseurs potentiels. La compagnie envisage l’émission d’un emprunt en euro, de type senior sécurisé et d’une durée de cinq ans. Elle précise que l’obligation ne devrait bénéficier d’aucun rating, même si l’entreprise en tant que telle vient de se voir attribuer une note «Ba3» chez Moody’s et «BB-» chez Standard & Poor’s.

DNO ASA – La compagnie pétrolière et gazière norvégienne DNO a elle aussi chargé une institution financière de sonder le marché. Une transaction se concrétisera, si les conditions boursières le permettent et « si les termes sont acceptables » a précisé l’entreprise.

ODYSSEY EUROPE HOLDCO – Emprunt inaugural en euro en vue pour Odyssey Europe Holdco. L’émetteur vise une taille de 200 millions d’euros à rembourser dans cinq ans. L’obligation ne pourra être rachetée par anticipation avant les deux premières années. Son rating devrait être « B2 » chez Moody’s avec une perspective stable. Odyssée Europe Holdco est la société holding qui détient Olympic Entertainment Group, un des principaux opérateurs de jeux dans la région de la Baltique. Ce dernier vient d’être racheté par le spécialiste du private equity Novalpina Capital, lequel a créé dans la foulée la Holdco. Les fonds levés participeront à financer l’opération d’achat.

TUI - Le voyagiste britannique a toujours l’intention de solliciter les investisseurs à travers un emprunt en euro. Le timing exact de l'émission reste toutefois dépendant des conditions de marché.

ENERGIZER - Le fabricant américain de piles et de lampes de poche n’exclut pas lui aussi de solliciter le marché obligataire en euros. Cette levée de dette s’inscrirait dans le cadre du rachat de son concurrent Spectrum Brands pour deux milliards de dollars (1,6 milliard d'euros) en numéraire, annoncé en début d’année.

AC MILAN - Le célèbre club de football AC Milan considère pour sa part l’émission d’un emprunt d’une taille de 300 millions d’euros. Le club italien a fait ses premiers pas sur le marché obligataire en mai dernier, plaçant deux souches pour un total de 128 millions d’euros. Elles sont rémunérées par un coupon fixe de 7,7%.

EL CORTE INGLES - El Corte Inglés, la plus importante chaîne espagnole et européenne de grands magasins, présente en Espagne et au Portugal, discute pour sa part avec plusieurs agences de rating en vue de solliciter les investisseurs. Aucun autre détail n’est connu au stade actuel.

OMV – Le groupe pétrolier et gazier autrichien, qui a remboursé fin avril par anticipation une obligation perpétuelle émise en 2011 et d’une taille de 750 millions d’euros, pourrait placer ces prochains jours une nouvelle perpétuelle d’un volume pouvant aller jusqu’à 500 millions. En mars dernier, OMV a laissé entendre qu’une telle opération «aurait lieu dans les 18 prochains mois et au plus tôt en mai 2018», toujours sous réserve des conditions de marché. OMV est noté «Baa1» chez Moody’s et «A-»  chez Fitch. Précisons qu’OMV a émis par le passé plusieurs emprunts par coupures de 1.000 euros.