Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Investir une partie de votre épargne dans les obligations les plus sûres au monde

Dans sept mois auront lieu un peu partout sur le vieux Continent les élections européennes, des élections que certains qualifient déjà de tous les dangers pour les marchés. L’occasion de prendre les devants pour protéger votre épargne ?

Après la crise grecque, le Brexit, l’avènement d'un gouvernement extrémiste en Italie... les élections européennes de mai prochain constitueront à n’en point douter un nouveau facteur d’instabilité majeur sur les marchés.

Si l’on devait en effet se diriger au fil des mois vers un rejet du projet européen et une montée en puissance des partis europhobes au Parlement, il va sans dire que les bourses et l’euro en pâtiraient.

Un scénario qui n’est malheureusement pas à exclure, tant l’évolution du sentiment eurosceptique un peu partout sur le Continent, conjuguée à l’incapacité des dirigeants à s’accorder sur des politiques européennes communes, traduisent une situation qui empire un peu plus chaque mois.

Sans parier pour autant sur le scénario catastrophe d’une implosion de la zone euro, un tel contexte d’incertitude pourrait inciter l’investisseur à prendre les devants et protéger son épargne contre une potentielle dégradation de la situation.

Protéger son épargne tout en étant correctement rémunéré

A ce titre, l’investisseur pourrait se tourner vers l’un des placements jugés les plus sûrs au monde, à savoir l’emprunt d’Etat américain.  Pour les lecteurs d’Oblis, nous avons épinglé l’US Treasury remboursable en 2021, se traitant à un cours indicatif de 99,38% du nominal et permettant à l’épargnant de tabler sur un rendement annuel de 3%.

Pour rappel, l’un des avantages conférés par les emprunts souverains US est qu’ils permettent de se prémunir contre les soubresauts des marchés financiers. Ainsi, en cas de crise, ils sont généralement recherchés et permettent aux investisseurs de placer facilement leurs excédents.

En outre, du fait du statut de monnaie de réserve du dollar et de la liquidité immense du marché, l’emprunt d’Etat américain est considéré comme très sûr, à tel point que le taux des bons du trésor est bien souvent proche du taux réel (taux de l'inflation).

Cerise sur le gâteau, la vigueur impressionnante de l’économie américaine pousse à la hausse les taux d’intérêt en dollar, ce qui permet à l’investisseur de pouvoir s’assurer un rendement de quasi 3% sur une durée de trois ans, chose inimaginable en euro. 

A titre d’exemple, l’emprunt d’Etat belge de maturité comparable atteint actuellement 0,2%, contre 1,35% pour son homologue italien tandis que le même taux allemand est carrément négatif.

Vraiment sans risque, l’emprunt US ?

Le risque zéro n’existe bien sûr pas. Pour autant, le risque de défaut des Etats-Unis rèste extrêment faible.

Dans une volonté de diversification, il également possible de se positionner sur des emprunts libellés en dollars et émis par des entreprises dont la capacité est jugée extrêmement solide par les agences de notation.

C’est par exemple le cas de l’obligation Nestlé remboursable en 2021 par le géant de l’agro-alimentaire. Sur base de son cours actuel de 97% du nominal, propulsant le rendement annuel à 3,22% cet emprunt a par ailleurs l’avantage d’être fiscalement attractif pour l’investisseur résident belge.

En éffet le rendement de cette obligation provient en grande partie de la plus-value réalisée entre son prix d’achat et son prix de remboursement, les plus-values sur les obligations étant pour rappel exemptées pour l’investisseur résident belge

Autre possibilité répondant à ces critères, l’emprunt Amazon remboursable en 2022, qui permet de tabler sur un rendement annuel de 3,35% compte tenu d’un cours indicatif de 96,55% du nominal.