Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Un coupon de 3,65% pour la nouvelle obligation John Deere Capital

Leader mondial du machinisme agricole et des matériels pour espaces verts, Deere & Company vient de mettre à contribution les investisseurs obligataires, via l’émission de deux nouveaux emprunts libellés en dollar.

Fondé en 1837, Deere & Company, l'une des plus anciennes compagnies industrielles des Etats-Unis, proposait aux investisseurs de souscrire à une obligation à taux fixe à sept ans, dont le coupon, payable en rythme semestriel, est ressorti à 3,65%.

John Deere Capital, filiale du machiniste agricole chargée de lever des fonds sur les marchés, a également procédé au placement d’un emprunt à taux variable remboursable dans deux ans, dont le coupon est calculé trimestriellement en fonction de l’évolution des taux du marché.

Accessible par coupures de 1.000 dollars, ces deux obligations sont considérées comme solides par les agences de notation, Standard & Poor’s et Fitch Rating attribuant à la dette senior non-sécurisée du groupe un rating « A ».

Soulignons qu'il ne s’agissait bien sûr pas d’un emprunt inaugural pour le mastodonte de l'industrie agricole, déjà présent sur le marché au détour d’une obligation remboursable en 2021. Sur base d’un cours indicatif légèrement inférieur à 99% du nominal, elle permet à l’investisseur de tabler sur un rendement annuel de 3,31% en dollar, coupure de 1.000 également.

Des résultats en forte hausse

Société américaine dont le siège est situé à Moline (Illinois), Deere & Company est spécialisé dans la fabrication de matériel agricole, bien connu pour ses tracteurs, moissonneuses-batteuses, équipements forestiers ou encore tondeuses à gazon reconnaissables à leur lignée verte soulignée de jaune.

Coté à la bourse de New York, où sa valorisation dépasse actuellement les 48 milliards de dollars, le concurrent de New Holland a bouclé son dernier exercice fiscal dans le vert sur un bénéfice net de 2,16 milliards, en hausse de 42%.

Ses ventes, elles, ont progressé de 12% à 29,74 milliards de dollars. Une performance qualifiée de « solide » par le management, reflétant une hausse de la demande pour ses produits.

Wirtgen en soutien des ventes

Plus récemment, l’équipementier a annoncé avoir généré au troisième trimestre de son exercice fiscal, bouclé le 29 juillet dernier, des revenus en hausse de 36% sur un an à 9,3 milliards de dollars, dont 29% ont été réalisés aux Etats-Unis et au Canada.

Dans son communiqué, le management souligne que les performances du troisième trimestre ont été soutenues par des conditions de marché favorables et la réaction positive des clients à la gamme de produits de la société.

En outre, les mesures de gestion des coûts et de tarification, visant à contrer les pressions exercées par les coûts des matières premières et des tarifs de fret, ont également contribué aux résultats financiers.

On notera par ailleurs que l'acquisition bouclée fin de l’année passée du groupe allemand Wirtgen, numéro un mondial des matériels routiers, a contribué à hauteur de 17% de ces revenus trimestriels.

Avec ce rachat, estimé à 4,6 milliards d’euros, Deere & Company met la main sur un champion de la croissance, présent dans plus de 100 pays au travers de 55 filiales et 150 distributeurs et qui couvre l’intégralité du cycle de la route, depuis la préparation des matériaux jusqu’au recyclage des enrobés en passant par la fabrication, la mise en œuvre et le compactage.

Sources

Zacks.com, Deere (DE) Up 7.6% Since Last Earnings Report: Can It Continue?

Chantiersdefrance.fr, Constructeurs – Pourquoi Deere & Company rachète le groupe Wirtgen