Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

5 obligations du secteur automobile au rendement supérieur à 3% en euro

Jaguar Land Rover, Volkswagen, Kongsberg, Goodyear Dunlop Tires et Adler Pelzer, Oblis vous propose de passer en revue cinq obligations émises par des constructeurs et équipementiers du secteur automobile.

Victime de surchauffe après plusieurs années de forte croissance, l’industrie automobile traverse une période délicate. En attestent les résultats communiqués par de grands constructeurs comme BMW, dont le bénéfice opérationnel a pratiquement fondu de moitié au troisième trimestre, mais aussi de fournisseurs importants du secteur tels que Continental et Schaeffler.

Une baisse de régime qui s’explique par un environnement plus difficile du fait de l'entrée en vigueur des nouveaux tests d’émissions polluantes, des conflits commerciaux ou encore, d’un ralentissement des ventes en Chine.

Et si ces conditions de marché ont pesé sur les cours boursiers des acteurs du secteur, on notera que sur le marché obligataire, la baisse a été moins marquée, laissant entrevoir tout de même quelques idées d’investissement désormais mieux rémunérées.

5% de rendement pour l'emprunt Kongsberg Automotive

En parlant de résultats, la société cotée norvégienne Kongsberg Automotive, spécialisée dans la production d’une large gamme de pièces détachées, faisant notamment office de leader dans le domaine de la fabrication de commandes externes et internes de boîtes de vitesses, a rendu un bon bulletin ce mercredi, annonçant avoir généré au troisième trimestre une hausse de 8% de ses revenus à hauteur de 259 millions d’euros, pour un bénéfice avant intérêts et impôts ajusté également en hausse.

Dans un communiqué, la direction a notamment souligné avoir renforcé dernièrement sa structure de capital, suite à la finalisation d’une augmentation de capital mais aussi grâce à l’émission d’un emprunt de 275 millions d’euros, assorti d’un coupon fixe de 5% et remboursable dans sept ans.

Nécessitant une mise de fonds de 100.000 euros, l’obligation se traite sur le secondaire sous son prix d’émission à un cours de 99,77% du nominal, permettant à l’investisseur de tabler sur un rendement annuel de 5%. Au rang de dette sécurisée, l’emprunt est noté « BB- » chez Standard & Poor’s, dans la catégorie des investissements jugés spéculatifs par l’agence d’évaluation.

L'obligation Jaguar Land Rover à 94% du nominal

Les obligation placées en septembre dernier par Jaguar Land Rover affichent pour leur part une décote nettement plus importante, alors que le constructeur souffre du climat de défiance à l’égard des moteurs diesels, qui représentent non moins de 90% de ses ventes, mais aussi des incertitudes liées au Brexit.

A titre d’exemple, l’emprunt remboursable dans huit ans et assorti d’un coupon fixe de 4,50%, peut être acheté à 94% du nominal ce jeudi matin. Le rendement annuel de cette obligation, nécessitant une mise de fonds de 100.000 euros, atteint plus de 5,50%. On notera le beau rebond du titre ces derniers jours, comme mentionné dans notre article.

Une perpétuelle Volkswagen

Emise au mois de juin dernier, l’obligation de type perpétuel subordonné Volkswagen International Finance NV se traite elle aussi sous le pair à un cours de 99,50%. Nécessitant une mise de fonds de 100.000 euros, elle est assortie d’un coupon fixe de 4,625% pendant dix ans.

Précisons qu’avec une note « BBB- » chez Standard & Poor’s, cette obligation relève de la catégorie des investissements jugés de « bonne qualité » par l’agence, tandis que les obligations senior du premier constructeur mondial disposent d’un rating « BBB+ ».

Une différence de plusieurs crans qui s’explique bien sûr par son caractère de dette perpétuelle subordonnée junior. Pour plus d’informations sur ces emprunts, nous vous rappelons de consulter notre article de l’Oblis School dédié.

Goodyear

Le fabricant de pneumatiques Goodyear, qui a réalisé un bénéfice net de 351 millions de dollars au troisième trimestre et annoncé une baisse de ses perspectives annuelles, est lui aussi présent sur le secondaire. La célèbre marque américaine a notamment placé un emprunt remboursable dans cinq ans.

Assorti d’un coupon fixe de 3,75% et noté « BB » chez Standard & Poor’s, il se traite à un cours indicatif de 101,50% du nominal, correspondant à un rendement annuel de 3,40%.

Adler Pelzer HLDR: nouveau nom sur Oblis

Terminons avec l’obligation à six ans émise par Adler Pelzer HLDR, du nom de ce leader mondial allemand spécialisé dans la fabrication de composants et de systèmes acoustiques et thermiques destinés au secteur de l'automobile.

Au coupon fixe de 4,125%, elle s’échange actuellement à un cours de 97,13%, portant son rendement annuel à 4,73%. Il faut une fois de plus tabler avec une mise de fonds de 100.000 euros pour se positionner sur l’emprunt, emprunt qui est noté « B+ » chez Standard & Poor’s.