Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Un coupon de 4,875% pour la nouvelle obligation NXP Semiconductors

La liste des émetteurs suivis par Oblis s’enrichit d’un nouveau nom, suite à l’émission par la société NXP Semiconductors, spécialisée dans le secteur automobile, de trois nouvelles obligations en dollar.

Issue de la division semi-conducteurs de Philips, NXP vient de lever deux milliards de dollars ventilés en trois tranches, dont les maturités sont comprises entre huit et dix ans.

La tranche du milieu, remboursable en 2024 et rémunérée par un coupon fixe de 4,875%, se traite dans les premiers échanges sur le secondaire à un cours indicatif de 99,89% du nominal.

Toutes libellées par coupures de 2.000 dollars, ces obligations font partie des dettes senior de la société et sont notées « BBB- » par Standard & Poor’s, le dernier cran de la catégorie des investissements jugés de qualité solide par l’agence.

Le produit de l’émission servira à refinancer en partie une facilité de crédit d’un milliard de dollars, et contribuera à financer les besoins généraux de la société, peut-on lire dans un communiqué.

Rachat par Qualcomm avorté

Société au chiffre d’affaires annuel de 9,65 milliards de dollars, NXP est issue de la division semi-conducteurs de Philips en 2006.

Active dans une trentaine de pays et valorisée à près de 30 milliards de dollars à la bourse de New York, NXP était censée passer sous le giron du géant américain Qualcomm, les deux directions s’étant entendues il y a deux ans sur un montant de 44 milliards de dollars.

Le rachat de l'entreprise néerlandaise, spécialisée dans les semi-conducteurs automobiles, devait permettre au premier fabricant mondial de puces pour téléphones mobiles de trouver des relais de croissance face au ralentissement de la demande de smartphones.

Entre-temps, la guerre commerciale entre Washington et Pékin est passée par là et les autorités chinoises de la concurrence ont apposé leur veto sur la transaction. Ce faisant, le groupe américain renonçait à son acquisition en juillet.

Ce lundi, les rumeurs allaient toutefois bon train après la rencontre entre Donald Trump et chinois Xi Jinping en marge du G20 de Buenos Aires, rencontre qui a manifestement permis d’apaiser quelque peu les différends.

A la suite de cet entretien, la Maison blanche a déclaré en substance que la Chine « était disposée à approuver le projet de Qualcomm précédemment rejeté, dans le cas où il devait être à nouveau soumis ».

Considérant le dossier « comme clos », Qualcomm a rejeté d’emblée cette possibilité.

‘Même si nous avons été ravis de prendre connaissance des déclarations du président Trump et du président Xi au sujet du précédent projet d'acquisition de NXP par Qualcomm, le délai pour cette transaction a expiré, ce qui a mis fin à l'opération envisagée", écrit un représentant du groupe américain dans un courriel.

On rappellera que Qualcomm a versé une indemnité de deux milliards de dollars à NXP pour la non-réalisation de cette opération. Pour calmer ses actionnaires, il a par ailleurs lancé un programme de rachat d'actions de 30 milliards.

Source

Reuters, Qualcomm renonce à NXP, sauf rebondissement de dernière minute