Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Nouvelles obligations à 10 ans et à 30 ans ans pour le géant de la distribution américain Kroger

Kroger, géant américain de la grande distribution au chiffre d’affaires supérieur à 120 milliards de dollars, vient d’émettre deux nouvelles obligations dont nous vous dévoilons les détails.

Emboîtant le pas à son compatriote Ford Motor Credit, la chaine de distribution américaine Kroger est l’une des premières entreprises à avoir sollicité les investisseurs obligataires en ce début d’année. Dans le cadre du refinancement de sa dette à long terme, le groupe de Cincinnati a ainsi levé 1,2 milliard de dollar ventilé en deux tranches.

Remboursables dans dix et trente ans, les nouvelles obligations sont accessibles par coupures de 2.000 dollars. L'obligation à 10 ans offre un coupon 4,50%. Quant à la tranche à 30 ans, son coupon est de 5,40%. Les deux obligations paient leur coupon sur base semestrielle. 

Cet appel au marché des capitaux intervenait quelques jours après que la plus grande chaine américaine de distribution ait publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes des analystes.

Au troisième trimestre de l’année écoulée, la chaine de distribution, qui compte pas moins de 2.800 points de vente sur son territoire domestique répertoriés dans 35 états, a généré un bénéfice par action ajusté de 0,44 dollar, contre 0,39 dollar anticipé par le consensus. Le bénéfice ressort lui à 317 millions pour un chiffre d’affaires de 27,6 milliards.

En termes de prévisions, la direction s’attend à avoir bouclé l’année écoulée sur un bénéfice par action compris entre 3,80 et 3,95 dollars.

Digitalisation

Dans l’environnement de concurrence accrue due au commerce en ligne et de changement de comportement des utilisateurs, le management a souligné dans son communiqué qu’il s’efforçait à poursuivre le changement de son business model en l'axant davantage sur la digitalisation.

Dans le cadre d'un partenariat avec la branche « cloud » de Microsoft, le détaillant travaille notamment à la digitalisation de ses espaces de vente et a testé dernièrement, dans deux magasins laboratoire, un ensemble de technologies, dont des étagères connectées. Celles-ci intègrent des capteurs qui permettent au distributeur de savoir quand un produit a été retiré de l'étagère, quand un rayon est vide, etc.

Ces étagères intelligentes connectées au système cloud de Microsoft sont également capables de diffuser de la publicité ciblée aux consommateurs utilisant l'application de « self-checkout » de Kroger, lorsqu'ils se promènent dans les rayons et qu'ils ont donné leur accord au distributeur, grâce aux données que lui permet de collecter ce programme : liste de course, ticket de caisse, localisation dans le magasin…, souligne le site spécialisé LSA Commerce connecté.

Kroger a déjà déployé une partie des technologies liées à ses étagères connectées dans 92 de ses supermarchés. Le groupe pourrait installer à terme ces solutions dans l'ensemble de ses espaces de vente.

Cet été, le groupe a également renforcé son offre de livraison à domicile le jour même, en partenariat avec Instacart, qui fournissait déjà cette solution aux enseignes Albertsons, Sam’s Club ou encore Loblaw. Dans l’Etat de l’Arizona, Kroger vient par ailleurs d’être le premier distributeur à pratiquer la livraison par véhicules autonomes.

Notons que le distributeur opère sous une douzaine d’enseignes, dont les marques d’épicerie Ralphs, Fry’s, Roundy et Harris Teeter, ainsi que la chaîne de vente au détail de magasins et bijoux Fred Meyer ou encore Vitacost, un distributeur de produits paramédicaux en ligne. Le principal de son activité est généré par ses magasins d’alimentation, qui représentent plus de 90% des ventes totales de l’entreprise.

Source

LSA Commerce connecté, Kroger connecte ses supermarchés… et vend ses technologies à des tiers