Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Walt Disney confirme ses ambitions dans le streaming, 3,14% de rendement pour l’obligation 2026

The Walt Disney Company, l’un des plus grands groupes de divertissement au monde a annoncé mardi ses résultats du premier exercice fiscal 2019 décalé, correspondant aux trois derniers mois de 2018. Le géant américain qui est en train de racheter Fox a réaffirmé ses ambitions dans le streaming.

Les chiffres trimestriels sont supérieurs aux attentes des analystes, même s’ils sont en baisse en raison d’un recul des résultats de la distribution en salles. La division « Studio Entertainment » a ainsi vu son chiffre d’affaires reculer de 27% à 1,82 milliard de dollars et son bénéfice opérationnel se replier de 63% à 309 millions.

Cette baisse est due à la solide performance de Star Wars: les Derniers Jedi", "Thor: Ragnarok" et "Coco" fin 2017, que n’ont pu égaler cette année "Le Retour de Mary Poppins", "Casse-Noisettes et les quatre royaumes" et "Ralph 2.0", explique le groupe dans son communiqué.

Le chiffre d’affaires de la division « Media Networks » a progressé de 7% à 5,92 milliards et celui des « Parcs d’attractions et produits dérivés » de 5% à 6,82 milliards.

Globalement le chiffre d’affaires s’est établi à 15,30 milliards (15,35 milliards un an avant). En base ajustée (excluant certains effets comptables), le bénéfice par action ressort à 1,84 dollar contre 1,89 dollar fin décembre 2017. Les analystes consensus FactSet anticipaient 1,54 dollar de bpa ajusté et un chiffre d’affaires de 15,16 milliards de dollars.

Walt Disney a confirmé ses ambitions dans le streaming. Lors d'une conférence téléphonique avec des analystes, rapportée par plusieurs médias, le PDG Bob Iger s’est ainsi félicité de la croissance continue d’ESPN+, la version streaming de la chaîne sportive ESPN.

La firme aux grandes oreilles a confirmé son ambition de rivaliser avec Netflix et Amazon Prime en lançant cette année Disney+. Disney+ et les autres activités "direct-to-consumer" sont les priorités numéros 1, a déclaré Bob Iger, selon le Boston Herald.

Les investisseurs désireux de se positionner sur le groupe The Walt Disney Company peuvent se tourner vers le marché obligataire, où le groupe est présent, par exemple, avec cet emprunt à échéance 13 février 2026 rémunéré par un coupon de 3%. Libellée en dollar (risque de change) par coupures de 2.000 et notée A chez Standard & Poor’s, l’obligation peut être achetée à 99,13% du nominal, correspondant à un rendement de 3,14%.

Sources

Les communiqués de Walt Disney

Disney fait mieux que prévu fin 2018 malgré une baisse dans les studios (Zonebourse.com)

Disney’s 1st-quarter results beat expectations (Boston Herald)