Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Quatre nouvelles obligations pour la société biopharmaceutique Merck & Co

Un montant de 5 milliards de dollars, c’est la somme que vient de lever sur le marché obligataire le groupe biopharmaceutique américain Merck & Co, actif dans les produits de soins de santé et de soins vétérinaires.

Le laboratoire (à distinguer de l’allemand Merck KGaA), a placé pour ce faire quatre nouvelles souches, dont les durées varient entre 5 et 30 ans avec des coupons compris de 2,90% à 4%. Elles sont déjà disponibles sur le marché secondaire, là où s’échange la dette émise.

Ainsi par exemple, l’investisseur qui souhaite se positionner sur l’obligation à échéance 7 mars 2024 et d’un coupon de 2,90% doit débourser un prix de 100,10% du nominal, correspondant à un rendement de 2,88%.

La deuxième société pharmaceutique au monde, connue notamment pour son anticancéreux Keytruda, a l’intention d’utiliser ces fonds pour financer ses objectifs généraux, en ce compris le remboursement de dettes commerciales et autres emprunts arrivant à échéance, a-t-elle fait savoir.

Déjà premier traitement du cancer du poumon, le keytruda a décroché ces derniers mois plusieurs autorisations pour de nouvelles indications, ce qui explique la belle performance boursière de Merck & Co l’année dernière et le titre de meilleure performance 2018 au sein de l’indice Dow Jones. L’action a encore progressé depuis le début de cette année, pour porter la capitalisation boursière de l’entreprise au-delà des 200 milliards de dollars.

Si Merck & Co est connu pour une large gamme de traitements contre le cancer, le laboratoire pharmaceutique propose aussi des solutions contre les maladies cardiométaboliques, les maladies animales, la maladie d’Alzheimer et les maladies infectieuses, notamment le VIH et Ebola.

Pour cette année, le groupe anticipe un chiffre d’affaires compris entre 43,2 milliards et 44,7 milliards de dollars, après des ventes de 42,3 milliards en 2018.