Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Vers un rebond durable du Yuan chinois ? Comment en profiter

Après avoir perdu plus de 6% face au couple euro/dollar l’année passée, le yuan reprend du poil de la bête sur le marché des changes, porté par les avancées dans les négociations commerciales entre Pékin et Washington, mais aussi par la normalisation monétaire outre-Atlantique.

Même si elle est encore loin d’avoir comblé ses pertes signées en 2018, la devise chinoise se reprend face aux devises fortes, s’adjugeant un gain de plus 3,5% contre l'euro depuis le début d’année.

Les raisons qui expliquent ce regain d’enthousiasme pour la monnaie de la deuxième et probable première économie mondiale sont multiples.

Citons en premier lieu les progrès réalisés dans les négociations commerciales sino-américaines, dont les émissaires viennent de conclure leur neuvième cycle de négociations de haut niveau à Washington.

On rappellera qu’en 2018, le yuan fut sévèrement plombé par les tensions commerciales et les tarifs douaniers américains, qui ont pesé de tout leur poids sur une économie déjà en perte de vitesse.

A ce titre, sur un ton résolument optimiste mais ferme, Donald Trump a évoqué jeudi passé depuis le Bureau ovale où il s’entretenait avec le vice-premier ministre chinois, que les deux pays étaient très proches d’un accord commercial.

Conjoncture monétaire

Le regain d’intérêt pour le yuan semble également motivé par le changement radical de ton de la Banque centrale américaine, qui profite d'ailleurs à la quasi-totalité des monnaies de la sphère émergente.

Faut-il rappeler que la FED a écarté le mois dernier la perspective d'augmenter ses taux d’intérêt cette année voire l’année prochaine, en raison de signes de ralentissement économique. Soulignons par ailleurs que les assouplissements monétaires aux Etats-Unis conduisent généralement à des sorties de capitaux vers les pays émergents.

Toujours sur un plan strictement monétaire, la Banque populaire de Chine a rehaussé pour sa part à plusieurs reprises le taux de référence auquel peut varier sa devise.

Depuis l’abandon du lien fixe entre le dollar et le yuan en 2005, les autorités monétaires chinoises contrôlent en effet le taux de change du yuan en fixant un taux-pivot face au dollar autour duquel il peut évoluer chaque jour de +/- 2%.

 

Quelques pistes pour diversifier son épargne en Yuan

Pour l’investisseur qui souhaiterait diversifier son épargne dans une obligation de qualité solide libellée en yuan, l’offre sur le marché secondaire n'est pas pléthorique. Mais il existe néanmoins plusieurs opportunités d'investir qu'Oblis a pointées pour vous. L'obligation  IBRD à échéance 2020 et l'obligation EIB à échéance 2020 également affichent des rendements avoisinant 2,70% et sont disponibles par petites coupures. 

Parmi d’autres opportunités, l'emprunt au coupon 4,95% émis par Lenovo Group Ltd, le géant informatique chinois qui a annoncé dernièrement avoir bouclé le quatrième trimestre de l'année sur un bénéfice record de 350 millions de dollars. D’une maturité précisément égale au 10 juin 2020, l’obligation nécessite une mise de fonds d’un million de yuans (l’équivalent de 130.000 euros sur base des derniers taux de change) et peut être achetée à un cours avoisinant le pair.

Sur une maturité légèrement plus longue (mars 2021), citons également l’emprunt de la Banque de Chine une mise de fonds similaires mais qui se traite cette fois au-dessus du pair à un cours indicatif de 100,9250%, permettant quand même de tabler sur un rendement annuel de 3,27%.

Précision importante : le paiement des coupons et le remboursement des obligations libellées en yuan se font toujours en euro.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les obligations en Yuan, n’hésitez pas à contacter votre délégué commercial chez Goldwasser Exchange.