Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Deux nouvelles obligations en rayon pour l’américain AutoZone

AutoZone, spécialiste et leader de la distribution de pièces de rechange et d’accessoires automobiles aux États-Unis, a pris la route du marché obligataire en ce début du mois d’avril, pour placer deux nouvelles souches en dollars.

Le détaillant a collecté 300 millions à maturité 18 avril 2024 et rémunérés par un coupon de 3,125%. Il a également emprunté 450 millions à rembourser au plus tard le 18 avril 2029 avec, d’ici-là, une rémunération fixe annuelle de 3,75%.

Les obligations, qui sont libellées par coupures de 2.00 dollars et qui bénéficient du statut de dette senior non garantie, versent leurs coupons sur base semestrielle, le 18 avril et le 18 octobre de chaque année. Le premier versement est prévu pour le 18 octobre.

Les emprunts sont bien orientés sur le marché obligataire secondaire. Pour ne citer qu’elle, l’obligation d’une durée de 10 ans, qui bénéficie d’un rating BBB (Investment grade) chez Standard & Poor’s et chez Fitch, s’échange aux alenturs du pair pour un rendement de 3,70%.

Rachats d'actions et maintien de la notation de crédit

Les fonds levés sont destinés à financer les objectifs généraux de la société, peut-on lire dans le prospectus d’émission. Et ceux-ci sont assez vastes puisque cela inclut le remboursement de dettes existantes, l’ouverture de nouveaux magasins, des acquisitions ou encore le rachat d’actions dans le cadre d’un programme spécifique.

Le cash collecté pourrait dès lors financer le programme supplémentaire de rachats d’actions propres pour l’équivalent d’un milliard de dollars annoncé le 20 mars et qui a reçu le feu vert du Comité de direction de l’entreprise.

« La solide performance financière continue d’AutoZone nous permet de racheter nos actions tout en maintenant notre notation de crédit dans la catégorie Investment grade », a déclaré Bill Giles, directeur financier et vice-président exécutif - Finances, technologies de l’information et développement des magasins d’AutoZone, cité dans un communiqué. « Nous restons déterminés à utiliser les rachats d'actions dans les limites d'une structure de capital organisée pour améliorer le rendement pour les actionnaires tout en conservant des liquidités adéquoites pour exécuter nos projets », a-t-il précisé.

Selon le dernier décompte disponible, la compagnie exploitait 5.651 magasins dans les 50 états des États-Unis, le District de Columbia et Puerto Rico, 568 points de ventes au Mexique et 22 au Brésil.

Elle a clôturé son dernier exercice fiscal sur un chiffre d’affaires de 11,2 milliards de dollars et un bénéfice net de 1,34 milliard. Sa capitalisation boursière dépasse de peu les 26 milliards de dollars à Wall Street, avec une action qui évolue à ses sommets historiques.