Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Yum! Brands (KFC, Pizza Hut...): une obligation sous le pair avec peu d'intérêts courus

La holding américaine Yum! Brands, qui chapeaute plusieurs enseignes de fast food mondialement connues, a publié il y a une dizaine de jours des résultats supérieurs aux attentes, l’occasion pour Oblis de lever un coin du voile sur son emprunt à maturité  2023.

Ancienne spin off de Pepsico, Yum! Brands se présente comme l’un des leaders mondiaux de la restauration rapide par le nombre d’implantations.

Il faut dire que la holding, qui abrite les enseignes KFC, Pizza Hut et Taco Bell, ouvre en moyenne huit nouveaux points de vente chaque jour et en compte plus de 48.000 répartis dans 140 pays.

On notera que si Pizza Hut est bien ancré en Belgique, représenté par son master franchisé Top Brands, Taco Bell n’a pas encore fait ses premiers pas chez nous, tandis que l'ouverture du premier KFC est prévue sous peu à la gare du Nord.

Comme évoqué en introduction, la société basée à Louisville dans le Kentucky a fait mieux que prévu au premier trimestre, avec des ventes à périmètre comparable (points de vente ouverts depuis plus d’un an) en hausse de 4%, contre 2,66% attendus.

Elle a ainsi pu compter sur la bonne tenue de l’enseigne KFC, dont les revenus, en progression de 5%, pèsent pour la moitié de son chiffre d’affaires global.

Rappelons que KFC (pour Kentucky Fried Chicken) est spécialisé dans les recettes de poulet frit et doit sa renommée à sa recette « secrète » de 11 herbes et épices datant de 1939, inventée par le Colonel Sanders, promoteur de la chaine et dont le visage est synonyme de poulet frit à travers l’Amérique entière.

On notera qu'en revanche, les revenus de son enseigne de « mexican food » Taco Bell ont déçu, ne progressant que de 4%.

Le bénéfice net de la holding a pour sa part reculé à 262 millions de dollars, soit 83 cents par action, contre 433 millions un an plus tôt, tandis que le chiffre d’affaires est ressorti stable et en ligne avec les attentes, à hauteur de 1,25 milliard de dollars.

Coupon payé pour l’obligation 3,75% - 2023

Malgré les marques iconiques qu’elle détient en portefeuille, Yum! Brands et sa dette obligataire sont considérées comme spéculatives par Standard & Poor’s, qui note ses emprunts senior non-sécurisés « B+ », un rating inchangé depuis juillet 2016, au même titre que la perspective stable associté à la note.

Sur le terrain obligataire justement, la holding a émis un emprunt qu’il s’engage à rembourser en 2023 et qui affiche un rendement de 4%, sur base d’un cours légèrement inférieur au pair.

Son coupon, payable sur une base semestrielle par Yum! Brands, a été honoré par ce dernier la semaine passée, de quoi permettre à l’investisseur désireux de se positionner sur cet émetteur de le faire en minimisant les intérêts courus à débourser.