Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Adjugez-vous l’obligation Sotheby’s à six ans !

Sotheby’s s’est distinguée drenièrement à New-York, suite à la vente pour un montant record d’un tableau de la célèbre série des meules de Monet. L'occasion de revenir sur l’évolution de l’obligation que la maison de ventes aux enchères s’engage à rembourser dans six ans.

Plus ancienne maison de ventes aux enchères, Sotheby’s a organisé le 14 mai dernier l’adjudication d’une toile de Claude Monet vendue pour 110,7 millions de dollars (frais et commissions compris), un record non seulement pour l'artiste normand mais aussi pour un tableau impressionniste.

Le montant obtenu pour ce tableau peint en 1890 a sans doute permis de faire oublier le premier trimestre qu’a bouclé Sotheby’s dans le rouge, sur une perte de 7,1 millions de dollars.

On rappellera que les trois premiers mois de l’année sont traditionnellement moins soutenus chez Sotheby’s, qui a pris l’habitude de réaliser ses plus grandes adjudications aux deuxième et quatrième trimestres de l’année.

La perte s’inscrit d’ailleurs en ligne avec celle du premier trimestre de l’année dernière (6,9 millions de dollars), tandis que la perte par action atteint 15 cents, soit moins que les 24 cents ciblés par le consensus Thomson Reuters.

Le chiffre d’affaires, en recul de 15% à 923 millions de dollars, s’est notamment vu impacté par certaines ventes à Hong qui ont été reportées au second trimestre.

Le management a signalé que ses marges et commissions avaient progressé de 17,3 à 18,2% en glissement annuel, grâce aux lots moins chers (sur lesquels Sotheby’s perçoit un pourcentage plus élevé comparativement aux articles de plus grande valeur).

Notons enfin que le premier trimestre n’a toutefois pas été dénué de mises aux enchères notables. La Sotheby’s Masters Week, ciblée sur les « old masters », a par exemple rapporté environ 100 millions de dollars, soit plus que les huit dernières années, tandis que les ventes d’œuvres impressionnistes, modernes et contemporaines à Londres ont également suscitées un vif intérêt.

Un rendement à l’échéance proche de 5,60%

Sotheby's, qui organise environ 350 ventes par an et qui fut la première maison de ventes aux enchères à s'étendre de Londres à New York en 1955, puis à Hong Kong en 1973, puis en Inde (1992) et en France (2001), est présente sur le secondaire avec une obligation qu’elle s’engage à rembourser dans six ans.

Ces dernières semaines, l’obligation en question voit son cours fluctuer entre 5,40% et 5,60% actuellement, dans la lignée de l'évolution récente de ce type d'obligations plus risquées. 

Ce rendement est en ligne avec le statut d’émetteur spéculatif de Sotheby’s (rating BB- chez Standard & Poor’s). La baisse du cours de l’obligation s’inscrit manifestement en marge de la correction des marchés boursiers.

L'obligation va payer son coupon d'ici quelques jours et il sera possible de la traiter ex-coupon d'ici quelques jours