Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Scor : une obligation perpétuelle à taux fixe puis variable

Parmi les obligations perpétuelles disponibles sur le marché secondaire, il y a notamment cette obligation au coupon fixe initial de 5,25%, émise par le groupe de réassurance Scor, quatrième acteur mondial de son secteur.

Dans le détail, l’obligation peut être achetée à 93,47% du nominal, correspondant à un rendement de 6,15% jusqu’au 13 mars 2029, date à laquelle l’émetteur dispose de la faculté de rembourser son emprunt par anticipation au pair. Si Scor n’exerce pas son droit de rembourser anticipativement les détenteurs de l'obligation, alors celle-ci continuera à courir, mais son coupon sera adapté et correspondra au taux des bons du Trésor américain à 5 ans à échéance constante augmenté de 2,37%. Le calendrier d'adaptation des coupons peut être consulté sur la fiche descriptive de l'emprunt.

Si le rendement peut a priori séduire les investisseurs, il faut avoir à l’esprit que cette ligne obligataire figure au rang de dette subordonnée de dernier rang de l’émetteur, même si elle est notée dans la catégorie investissement, comme le souligne le rating A- de Standard & Poor’s. C'est aussi deux crans de moins par rapport à la note AA- accordée à la dette senior du même émetteur.

Cette différence s’explique par un risque plus élevé (par rapport à la dette dite ‘senior’ de l’émetteur), lui-même lié au caractère subordonné de l’emprunt. Cela signifie qu’en cas de faillite de l’émetteur, le remboursement de ces obligations est subordonné au remboursement des dettes ‘senior’ et dans le cas présent après les autres dettes subordonnées.

Pour plus d'informations sur les obligations subordonnées, rendez-vous sur Oblis School.

À propos de Scor

Créé en 1970, Scor figure désormais parmi l’un des leaders mondiaux du secteur de la réassurance (grosso modo l’assurance des sociétés d’assurance), avec 38 bureaux répartis dans le monde, des activités dans 160 pays et plus de 4.000 clients en portefeuille.

Le groupe, dont la capitalisation boursière avoisine les 7,4 milliards d’euros, fournit des solutions et services dans tous les domaines liés au risque, en assurance Vie (longévité, mortalité, dépendance…) comme en assurance Biens & Dommages (catastrophes naturelles, agriculture, industrie, transport, construction…), ce qui lui a permis de réaliser un chiffre d’affaires de 15,3 milliards d’euros et un résultat net de 322 millions en 2018.

Le réassureur est aussi depuis plusieurs mois maintenant en conflit avec l’assureur mutualiste français Covéa (GMF, MAAF, et MMA), qui n’est autre que son principal actionnaire. La situation est à couteaux tirés depuis l’annonce par Covéa, en septembre 2018, du dépôt d’une offre de rachat hostile de plus de 8 milliards d'euros sur Scor, et rejettée par cette dernière. Le conflit a pris une tournure judiciaire en janvier et la tentative de médiation menée par le gendarme français de l’assurance a récemment échoué.