Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Nouveau nom sur Oblis: National Cash Register

La liste des émetteurs suivis par Oblis s’enrichit d’un nouveau nom : NCR ou National Cash Register, à l’occasion de l’émission par la compagnie américaine de deux nouvelles souches obligataires.

Peu médiatisée, l’entreprise est pourtant bien présente dans notre vie quotidienne puisqu’elle s’inscrit parmi les leaders mondiaux dans la fabrication et la conception d’automates bancaires (les distributeurs de billets notamment), de caisses automatiques, de caisses enregistreuses, d’appareils permettant aux clients de commander eux-mêmes… Les terminaux commercialisés par NCR sont présents à tous les étages de l’économie, du secteur bancaire à la restauration en passant par les stations-service, le commerce de détail, les aéroports, les stades, le secteur public…

NCR assure en parallèle les services associés, fournissant le matériel et les logiciels nécessaires à la gestion du réseau et des serveurs reliant les automates, le consommable pour les imprimantes…

La société est notamment en concurrence Diebold Nixdorf, un autre acteur de taille dans le secteur des automates bancaires et des caisses automatiques.

Depuis ses bureaux basés à Atlanta en Géorgie, l’entreprise fondée il y a 130 ans commercialise ses produits et services dans 180 pays, ce qui lui a permis d’atteindre un chiffre d’affaires de 6,4 milliards de dollars au titre de son dernier exercice annuel. L’agence Moody’s estime que la société qui emploie 34.000 personnes à travers le monde générera un chiffre d’affaires de 6,6 milliards en 2019. Des revenus à mettre en regard d’une capitalisation boursière d’environ 3,9 milliards de dollars à Wall Street.

Sur le plan obligataire, NCR vient de remplir ses caisses à hauteur d’un milliard de dollars au détour de deux nouvelles obligations, l'une arrivant à échéance en 2027 et l'autre en 2029. Elles ont permis chacune de lever 500 millions de dollars, affublés d’un coupon de respectivement 5,75% et 6,125%. Un niveau particulièrement rémunérateur qui s’explique par le rating spéculatif BB accordé par Standard & Poor’s.

Emises au pair et libellées par coupures de 2.000 dollars, les obligations ont un cours indicatif  de 101,60% et 101,85% du nominal, l’équivalent d’un rendement de 5,50 % et de 5,875%.

Avec cette opération, NCR fait « rouler sa dette » puisqu’elle consacrera une partie de l’argent récolté à rembourser la souche obligataire 2021 au coupon de 4,625%. Le solde est destiné à éponger des facilités de crédit et à financer les objectifs généraux de la société.