Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Netflix rassure avec le nombre de ses abonnés, les créanciers se détendent

Le groupe de vidéo en streaming Netflix a surpris positivement le marché mercredi dernier avec des résultats trimestriels marqués par une croissance du nombre d'abonnés payants. Ceux-ci sont désormais au nombre de 158 millions dans le monde. De quoi rassurer les investisseurs.

Au troisième trimestre, le groupe dirigé par Red Hastings a réalisé un chiffre d'affaires de 5,2 milliards de dollars en augmentation de 31% par rapport à la même période un an auparavant. C'est le lancement de nouvelles saisons de " Stranger Things " et " La Casa de Papel " notamment qui ont fait la différence. Le résultat opérationnel a quant à lui doublé, à 1 milliard de dollars.

Indicateur très surveillé par le marché, la croissance nette du nombre d'abonnés a atteint 6,8 millions. Un chiffre un peu inférieur au 7 millions anticipés par Netflix mais bien au-delà des 6,1 millions enregistrés un an auparavant. Le géant du streaming a gagné avant tout des parts de marché à l'international, avec 6,26 millions nouveaux abonnés nets, hors de ses frontières. Il a aussi renoué avec une croissance sur son marché domestique, puisque le nombre d'abonnés aux Etats-Unis a augmenté de 520.000 alors qu'au deuxième trimestre de cette année, Netflix en avait perdu 130.000.

Conformément à sa nouvelle stratégie, Netflix a proposé la saison 3 de " La Casa de Papel " dans sa langue originale afin de séduire le plus grand nombre de spectateurs notamment en Amérique latine et en Europe. En effet, avec 44 millions de foyers ayant visionné les nouveaux épisodes dans les quatre premières semaines de la sortie, cette émission a été la plus regardée hors territoires anglophones. 

La nouvelle livraison de " Stranger Things ", vue par 64 millions de personnes au cours des quatre premières semaines, est quant à elle la série la plus regardée à ce jour, selon le communiqué de Netflix.

Ces bons chiffres se traduisent pour le groupe californien par un bénéfice de 665 millions de dollars de juillet à septembre en progression de 65% sur un an.

Netflix prévoit de continuer sur cette lancée et d’ajouter 7,6 millions de clients supplémentaires au quatrième trimestre de 2019 dont 600.000 aux USA et 7 millions à l'international. Le nombre total d'abonnés pour 2019 s'inscrira cependant environ 7% plus bas qu'en 2018. 

Même si les trois derniers mois de l'année comptent généralement parmi les plus performants en terme de recrutement d'abonnés, la société devra en effet faire face à une nouvelle concurrence de la diffusion en continu de Disney + Apple TV +, HBO Max ou Peacock.

Mais Netflix rassure. "Le lancement des nouvelles séries fera du bruit. Il peut y avoir un léger vent contraire sur notre croissance et nous en tenons compte dans nos prévisions. Mais à long terme, nous nous attendons toujours à croître de manière solide, compte tenu de la force de notre offre et des opportunités de marché".

Le groupe californien, qui a consommé 551 millions de dollars de cash au troisième trimestre contre 859 millions un an auparavant, a indiqué qu'il continuerait à faire appel au marché de la dette "high yield" pour le financement de ses activités. Traditionnellement, Netflix fait appel aux investisseurs dans la foulée des résultats du premier et du troisième trimestre, selon Bloomberg. De nouvelles obligations sont donc attendues pour bientôt. Oblis ne manquera pas de suivre les prochaines évolutions de Netflix en la matière. 

 

 

En attendant, sur le marché secondaire, les obligations existantes sont plutôt bien orientées. L'obligation en dollar, remboursable en avril 2028, est disponible aux environs de 104 % du nominal. Sur base d’un coupon fixe de 4,875%, le rendement annuel de cette obligation notée BB- (high yield) chez Standard & Poor’s et nécessitant une mise de fonds de 2.000 dollars avoisine 4,30%.

Sources

Les communiqués de Netflix