Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Netflix retrouve ses abonnés sur le marché obligataire

Nouvel épisode dans le feuilleton des émissions obligataires réalisées par Netflix sur le marché primaire. Le spécialiste du streaming vient de lever pour l’équivalent de 2,2 milliards de dollars d’obligations à haut rendement.

Netflix respecte donc la tradition. Comme à chaque fois, le géant de la vidéo en ligne sollicite les investisseurs à l’issue de ses résultats du premier et du troisième trimestre. En avril dernier, le groupe de Los Gatos a emprunté 2,24 milliards de dollars. Il vient de lever un montant légèrement inférieur.

L’opération intervient à un moment clé pour Netflix qui voit la concurrence s'intensifier, avec l’arrivée de Disney +, Apple TV +, HBO Max ou Peacock.  Disney+ sera lancé le 12 novembre aux États-Unis et vise 50 millions de nouveaux abonnés américains. Pour ce faire, une promotion a été mise en place avec de Verizon Communications, offrant un abonnement gratuit d’un an à ses clients éligibles. Elle devrait permettre à Disney+ de hisser sa base de clients non loin de celle de Netflix qui, selon l'agence d'information Reuters, compte à fin septembre 61 millions d’abonnés sur son marché domestique. 

Dans ce contexte, Netflix vient d’émettre de la dette senior en euro et en dollar, à maturité le 15 juin 2030, soit 1,1 milliard d’euros rémunéré par un coupon de 3,625% et 1 milliard de dollars, par un coupon de 4,875%.

Dans les premiers échanges sur le marché secondaire, les cours des obligations restent très proches du pair, auquel elles ont été émises. La souche obligataire libellée en euro peut par exemple être achetée à 100,01% du nominal, correspondant à un rendement de 3,623%.

Les obligations viendront grossir la dette à long terme de Netflix qui s’élevait à 12,4 milliards de dollars à fin septembre 2019. Le groupe, toujours un gros consommateur de liquidités, prévoit de clôturer l'année avec une trésorerie disponible (free cash-flow) négative, à -3,5 milliards de dollars.

Toutefois, grâce à ses revenus et à ses marges d’exploitation en croissance, la société estime qu'elle sera de plus en plus en mesure de financer par elle-même les contenus de ses programmes, ce qui lui permettra d'améliorer son flux de trésorerie disponible dès 2020. Son objectif reste bien entendu, à terme, de dégager une trésorerie disponible positive. Dans l’intervalle, la société de streaming continuera à compter sur sa base d’investisseurs intéressés par la dette à haut rendement, a-t-il fait savoir dans sa dernière lettre aux actionnaires.

Sources

Les communiqués de Netflix

Les communiqués de Verizon

Disney + s'approche de Netflix avec la promotion de Verizon (Reuters.com)