Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Anthem: deux obligations par 2.000 dollars sous le pair

Anthem, l'un des plus grands assureurs en soins de santé des Etats-Unis par le nombre d’adhérents, a revu à la hausse ses prévisions de bénéfices annuels. L’occasion pourquoi pas de considérer une diversification dans l’une de ses obligations.

Deuxième assureur en soins de santé des Etats-Unis, Anthem est notamment présent sur le marché secondaire avec une obligation qu’il s’engage à rembourser dans six ans. Cotant légèrement sous le pair, elle permet à l’épargnant de tabler sur un rendement à l’échéance de 2,45%.

Le rendement à l’échéance de son émission à dix ans, qui cote également de peu sous le pair, atteint pour sa part 2,80%.

Libellées par coupures de 2.000 dollars, ces deux émissions senior non-sécurisées bénéficient d'un solide rating « A- » chez Standard & Poor’s. Elles sont donc considérées comme un placement de bonne qualité par l’agence d’évaluation financière.

80 millions d’adhérents

Fort d'une valorisation de 73 milliards de dollars à la bourse de New York, Anthem est un géant américain de l’assurance santé, proposant ses services aux entreprises privées, aux administrations publiques et aux particuliers.

En tant que numéro deux du secteur, la firme couvre naturellement le Medicaid et le Medicare, ces systèmes d'assurance-santé gérés par le gouvernement fédéral au bénéfice des personnes âgées et des plus pauvres.

Un système plus que remis en cause par les Républicains, qui l’estiment trop onéreux. Certains Démocrates, actuellement en campagne pour les primaires, veulent eux, étendre ce programme.

Comme évoqué en introduction, la société basée dans l’Indianapolis a communiqué un solide bulletin trimestriel pour la période couvrant juillet à septembre.

Sur fonds d’une croissance du nombre de ses affiliés et des primes encaissées plus élevées, l’assureur a notamment revu à la hausse ses prévisions annuelles de bénéfices (3,45 milliards en 2018).

Black Friday: courtage réduit ce 29 novembre sur les obligations en dollars