Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Les obligations Loxam sont recherchées sur le marché secondaire

Les obligations émises par Loxam, le spécialiste de la location d’outillages et de matériels pour le bâtiment, les travaux publics et le bâtiment, sont recherchées sur le marché secondaire, ce qui se traduit par une nette progression des prix.

Malgré tout, la souche obligataire Loxam d’une maturité égale au 15 avril 2027 et d’un coupon de 4,5% reste disponible sous le pair, à près de 97% du nominal, après avoir évolué dans la fourchette de 92 à 94% durant le mois de novembre, comme le montre le graphique ci-dessous. En corollaire, son rendement est porté à 5%, pour un emprunt au statut de dette subordonnée et noté B chez Standard & Poor’s.

L’explication de cette hausse ? Elle réside sans doute dans la publication des résultats trimestriels de l’entreprise, lesquels ont visiblement permis aux emprunts du groupe français de reprendre de la hauteur.

Les investisseurs retrouvent par la même occasion un certain intérêt à prêter leur argent à une entreprise qui se positionne comme le premier loueur en Europe, le troisième sur le plan mondial et qui peut s’appuyer sur un réseau de 1.000 agences réparties dans 30 pays. Hors 'Europe, Loxam est présent au Maroc, au Moyen-Orient, au Brésil et en Colombie.

Le groupe qui affiche plus de 50 années d’existence au compteur s’est aussi construit à coup d’acquisitions, notamment celle de Ramirent, signée l’été dernier, l’un des principaux groupes de locations de matériels dans les pays nordiques et en Europe de l’Est. À la base de l’opération : une présence sur des marchés similaires et géographiquement complémentaires, comme le précisait Loxam lors du lancement de l’opération.

Avec Ramirent, Loxam se revendique désormais en « leader incontesté » du marché européen de la location d’équipement basé sur le chiffre d’affaires, les deux entités combinées affichant des ventes de 2,3 milliards d’euros pour la période de 12 mois se terminant le 30 septembre 2019. Il dispose d’une flotte de 550.000 pièces (hors accessoires), représentant une valeur comptable brute de 4,5 milliards d’euros.