Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Trend haussier pour l’obligation Tenneco 5% - 2026 en dollars

L’obligation au coupon de 5% remboursable dans cinq ans par l'équipementier automobile américain Tenneco, s’inscrit dans une tendance résolument haussière ces derniers mois. Supérieur à 7%, son rendement à l'échéance n’en reste pas moins attractif.

 

 

Assortie d’un rating « BB » chez Standard & Poors (haut de la catégorie spéculative) cette obligation libellée par coupures de 2.000 dollars vient de reprendre une dizaine de points en l’espace de quelques semaines.

Au moment d’écrire ces lignes, son cours pointait ainsi aux alentours des 86% du nominal. On notera que la remontée du cours coïncide avec la publication par Tenneco (à la mi-août) de résultats trimestriels qui se sont révélés supérieurs aux attentes, notamment en terme de bénéfice par action.

En outre, rappelons que l’évolution des obligations relevant de la catégorie spéculative est généralement corrélée à l’évolution des marchés boursiers, lesquels sont bien orientés en cette fin d’année.

Sur base d’un rendement à l’échéance supérieur à 7%, l’obligation est donc réservée aux investisseurs avertis.

A propos de Tenneco

Basé à Lake Forest dans l'Illinois, Tenneco est un équipementier automobile, spécialiste des convertisseurs catalytiques, des filtres à particules diesel et des amortisseurs.

L’an dernier, la société a gagné en envergure en rachetant son concurrent et compatriote Federal-Mogul, une opération qui porte son chiffre d’affaires annuel aux alentours des 18 milliards de dollars.

Détenu jusqu’alors par Icahn Enterprises, Federal-Mogul possède de nombreuses marques dont les très connues Champion (bougies d'allumage), Wagner (technologies de freinage) ou Goetze (pistons).

L’intégration de ces activités a permis à Tenneco d’ajouter à sa liste de clients (Caterpillar, Harley-Davidson ou encore Ford Motor..) des constructeurs comme Jaguar et Cummins.

Co-patron de Tenneco, Brian Kesseler a souligné lors de la dernière présentation des résultats qu’en dépit de la hausse modeste des revenus, les bénéfices s’amélioraient de trimestre en trimestre, « ce qui témoigne d’une gestion des coûts disciplinée et des actions efficaces de capture de synergie ».

Rappelons que le secteur automobile vit actuellement des temps difficiles, sur fonds notamment d’un ralentissement de l’économie mondiale, singulièrement en Chine. Une situation qui s’est répercutée sur le marché des pièces de rechange.