Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Sous le pair, l'obligation Under Armour (3,25% - 2026) recule de deux points

L’obligation remboursable en 2026 par Under Armour, l'un des leaders américains sur le segment des vêtements de sport haut de gamme, est sous pression. Suite à l’annonce mardi soir par la société de résultats et de prévisions décevantes, son cours a décroché de deux points sous les 97% du nominal.

 

 

Sur base de cette décote, cette obligation libellée par coupures de 2.000 dollars affiche désormais un rendement annuel de 3,88%. Précisons qu’elle est assortie d’un rating « BB » chez Standard & Poor’s, dans le haut de la catégorie spéculative.

A la bourse de New York, la sanction fut encore plus sévère pour l'action du groupe qui lâchait 18% à la clôture des marchés mardi soir, de quoi ramener la capitalisation boursière de l'équipementier sous les sept milliards de dollars.

Ventes en baisse et impact du Coronavirus

Le spécialiste de l’habillement sportif publiait donc mardi ses comptes annuels. Il en ressort un chiffre d’affaires en hausse de 1% à 5,3 milliards de dollars pour un bénéfice net de 92 millions.

L’équipementier basé à Baltimore, qui rivalise avec Nike et Adidas, a déçu en annonçant un recul de ses ventes en Amérique du Nord, son territoire de jeux favori qui compte pour près de 70% de ses revenus.

Une tendance qui devrait perdurer encore cette année, selon la direction, qui a de facto abaissé ses prévisions.

Et ce d'autant plus que la société, qui compte environ 600 points de vente en Chine, s’attend à des délais de livraison ainsi que d’éventuelles difficultés d’approvisionnement occasionnés par le Coronavirus, cette épidémie que l’OMS baptise désormais « Covid-19 ». Le management évalue les pertes y afférentes entre 50 et 60 millions de dollars pour le trimestre en cours.

Dans ce contexte délicat, le management se pencherait sur une restructuration, dès cette année déjà, dans le but d’accroître sa rentabilité et de générer davantage de cash flow. L'ouverture d’un magasin phare à New York serait également remise en question.

A propos d’Under Armour

Fondée en 1996 par Kevin Plank, un célèbre joueur de football américain de l'Université du Maryland, Under Armour est une marque de vêtements de sport haut de gamme, la troisième plus grande du secteur après Nike et Adidas.

L’équipementier sportif qui avait débuté avec l’idée de créer un T-shirt anti-transpiration (surnommé le shorty) s’est spécialisé au fil du temps dans les vêtements destinés aux performances sportives, les chaussures et les accessoires.

Ses produits sont désormais vendus dans le monde entier et sont portés par de nombreux athlètes, comme Stephen Curry (un joueur américain de basket-ball), Andy Murray (un joueur professionnel de tennis écossais) ou encore Michael Phelps (nageur américain parmi le plus titré et le plus médaillé de l’histoire des Jeux olympiques). Under Armour s’adresse également aux consommateurs « aux modes de vie actifs ».