Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Cinq sociétés américaines qui pourraient plutôt bien résister au Covid-19

Alors que la grande majorité des actions ont chuté ces dernières semaines, certaines sociétés américaines pourraient plutôt bien résister à la situation actuelle, marquée à la fois par l’épidémie de coronavirus et des interrogations sur les perspectives de croissance économique. Voici cinq exemples potentiels et autant de grands noms de la cote américaine.

Walmart – L’entreprise américaine de grande distribution de produits diversifiés devrait profiter de la ruée des Américains sur les produits de consommation. Pour y faire face, Walmart a récemment annoncé son intention d'embaucher 150.000 travailleurs temporaires d'ici la fin mai alors que la pandémie de coronavirus continue de se propager à travers le pays. Walmart qui renforcera ainsi sa position de plus grand employeur privé des États-Unis a précisé que ces jobs, temporaires dans un premier temps, pourraient devenir permanents. Le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 524 milliards de dollars lors de son dernier exercice fiscal annuel

Dollar Tree – Une autre entreprise américaine de distribution, Dollar Tree (23,6 milliards de chiffre d’affaires pour l’exercice 2019) a elle aussi l’intention d’embaucher, 25.000 personnes pour être précis dans ses enseignes Dollar Tree, Family Dollar et ses centres de distribution à travers les Etats-Unis. La société qui exploite 15.288 magasins dans 48 États et cinq provinces canadiennes pourrait aussi bénéficier de son profil de discounter, selon certains analystes.

Procter & Gamble – Même en cas de pandémie ou de récession, les individus ont besoin de produits de base comme le papier toilette, du dentifrice, des produits d’entretien… La multinationale américaine spécialisée dans les biens de consommation (68 milliards de dollars de chiffre d’affaires pour son exercice 2019) semble donc plutôt bien positionnée dans les turbulences actuelles.

Johnson & Johnson – Récession ou pas, Covid-19 ou pas, les individus ne choisissent pas quand ils tombent malades. Les entreprises actives dans les soins de santé méritent donc que l’on s’y attarde. C’est le cas par exemple de la société américaine Johnson & Johnson qui se présente comme la plus importante et la plus large entreprise de soins de santé au monde. Le groupe (82 milliards de dollars de chiffre d’affaires pour son exercice 2019) s’articule autour de trois activités : les produits de santé pour le grand public (soins pour bébés, soins de la peau, soins bucco-dentaires…), les appareils médicaux (chirurgie, orthopédie…) et les produits pharmaceutiques (via la filiale pharmaceutique Janssen) avec des traitements pour les maladies cardiovasculaires, l’hypertension pulmonaire, les maladies infectieuses et vaccins, les neurosciences, l’oncologie… A noter que J&J est engagé dans la course pour découvrir un vaccin préventif contre le Covid-19, comme il l’a indiqué dans un communiqué.

AT&T – En quelques années, les smartphones sont devenus incontournables, au point de faire partie des besoins de base de la majorité d’entre nous, tant en Europe qu’aux Etats-Unis où AT&T est le deuxième opérateur de services mobiles. Le groupe télécom qui a réalisé l’année dernière un chiffre d’affaires de 181 milliards de dollars est aussi un fournisseur de contenu via WarnerMedia qui exploite, entre autres, HBO, Warner Bros et CNN. En mai, il devrait lancer HBO Max, son propre service de streaming destiné à concurrencer Netflix.