Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Voici les nouvelles obligations attendues

Oblis vous dévoile quelques-unes des opérations dans le pipeline d’un marché primaire obligataire particulièrement actif ces derniers jours. Certaines de ces opérations pourraient donc être bouclées assez rapidement. À noter que les obligations récemment émises sont reprises dans notre sélection.

EXTENSA - Le promoteur immobilier Extensa, en charge notamment du développement du site de Tour & Taxis à Bruxelles, entame une série de rencontres avec les investisseurs dès ce lundi. Un emprunt obligataire d’une durée de quatre ans et ne bénéficiant d’aucun rating pourrait être bouclé dans la foulée. Aucun autre détail n’a filtré jusqu’à présent.

AQUAFIN – Un autre groupe belge, Aquafin, spécialisé dans le traitement des eaux usées et principalement actif en Flandre, lorgne lui aussi sur le marché obligataire. Les discussions avec les différents intervenants de marché représentant de potentiels investisseurs ont démarré. Elles portent ici sur le placement d’un emprunt "vert" ("Green bonds") d’une taille comprise entre 500 millions à un milliard d’euros et d’une durée comprise entre 7 et 10 ans. Aquafin est noté "Aa2" chez Moody’s.

UNEDIC – En France, l’Unédic (association créée en 1958 par les partenaires sociaux pour gérer le régime d’assurance chômage) devrait lancer sous peu la souscription à son emprunt d’une maturité égale au 25 novembre 2026. L’émetteur est plutôt bien noté avec un rating "Aa2" chez Moody’s et "AA" chez Fitch, dans la catégorie "Investment grade" à chaque fois.

FIAT – Le constructeur automobile italien est lui aussi attendu sur le marché obligataire, l’occasion pour le fabricant de la Fiat 500 de refinancer une ligne de crédit. Fiat est un émetteur à cheval sur la catégorie Investment grade (son rating est "BBB-"  chez Fitch Ratings) et "High yield" (avec une note "Ba1" chez Moody’s et "BB+" chez Standard & Poor’s).

KEPCO - Korea Electric Power (Kepco), la plus grande société d’électricité en Corée du Sud devrait de son côté solliciter le marché primaire en dollar. Le groupe responsable de la production, du transport et de la distribution d'électricité ainsi que du développement de projets d'énergie électrique nucléaire, éoliens et thermiques, vise une obligation d’une taille comprise entre 500 millions et un milliard de dollars. Il peut s’appuyer sur un rating "Aa2" chez Moody’s, "AA" chez Standard & Poor’s et "AA-"  chez Fitch, dans la catégorie "Investment grade" à chaque fois.