Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Focus sur l’obligation Altarea (1,875% - 2028) en euro

Oblis vous présente ce jour une obligation émise et remboursable dans huit ans par Altarea, cette société cotée qui n’est autre que le premier développeur immobilier de France.

Nécessitant une mise de fonds de 100.000 euros, l’obligation en question est assortie d’un coupon de 1,875% et peut être achetée ce jour à un cours de 90,62% du nominal.

Une donnée toujours intéressante sur le plan fiscal, puisqu’acheter une obligation sous le pair permet à l’investisseur résident belge d’éviter l’impôt sur une partie du rendement.

Sur base de cette décote, l’investisseur qui se positionnerait sur cette émission pourra tabler sur un rendement annuel jusqu’à l’échéance de 3,28%.

Notons qu’Altarea est un émetteur de qualité "investment grade", Standard & Poor’s accordant à sa dette un rating BBB.

Immobilier commercial, de bureau et de logement

A la fois développeur et investisseur, Altarea est présent sur les principaux marchés de l’immobilier et revendique une position de leader sur les grands projets mixtes de renouvellement urbain en France.

"Fort d’un modèle diversifié touchant le logement, le commerce, les bureaux, les hôtels ainsi que la logistique, nous accompagnons les transformations urbaines et répondons aux nouvelles façons de consommer, de travailler, d’habiter, de vivre", se targue l'entreprise.

En ce qui concerne ses fondamentaux, on notera que la foncière affiche un bilan peu endetté, aucune échéance de remboursement obligataire avant juillet 2024, si ce n'est 230 millions d'euros à échéance mai 2021, ou encore, pour 2,66 milliards d’euros de liquidités à la fin mars.

A l'occasion de la présentation de ses résultats trimestriels, le management notait à ce titre être entré dans la crise du Covid-19 avec une situation financière particulièrement saine.

Alain Taravella, Président Fondateur d'Altarea, note toutefois qu’il est trop tôt pour évaluer les conséquences de cette crise sur les résultats 2020, "lesquels seront significativement impactés par le confinement d'une part et la reprise probablement lente d'autre part".

Sur le segment de l’immobilier commercial, Taravella dit s’attendre non seulement à des reports de loyers, mais également à des abandons nécessaires notamment pour les plus petites entreprises.

"Une reprise forte est néanmoins possible. Elle nécessitera probablement une nouvelle appréciation des valeurs foncières qui avaient déjà atteint un niveau trop élevé pré-crise", ajoute-t-il.

Cotée à la bourse de Paris où elle est valorisée à près de deux milliards d’euros, Altarea a généré l’année passée un chiffre d’affaires de 3,1 milliards d’euros.

Pour prendre connaissance des grands projets menés par le groupe (près de 20 milliards d'euros dans le pipeline), nous vous invitons à prendre connaissance de ce document de présentation de la société.