Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Trois valeurs du Bel 20 qui ont progressé de plus de 10% depuis le début de l'année

L’indice BEL 20 de la Bourse de Bruxelles a perdu près de 20% depuis le début de l'année. La faute à la pandémie de Covid-19 qui a stoppé net l'élan haussier du principal indicateur de la Bourse de Bruxelles. Malgré tout plusieurs composants de l'indice affichent des progressions supérieures à 10% depuis le début janvier. C'est le cas de Sofina, UCB ou encore Colruyt.

SOFINA

La société qui détient des participations dans Danone, Delhaize ou encore Colruyt a gagné près de 19% depuis ce 1er janvier. Si Sofina indiquait dans son dernier rapport annuel être prête à saisir les opportunités que la crise du Covid-19 pourrait faire surgir, la société a aussi fait preuve de prudence lors de son assemblée générale du 7 mai. Elle a ainsi indiqué avoir quelques difficultés à évaluer l’impact de la situation Covid-19 sur ses comptes. En cause, la nature même de ses activités, puisque certaines des participations souffrent de la crise là où d’autres en bénéficient.

De leur côté, les analystes sont plutôt positifs sur la valeur. Ces derniers distillent majoritairement un conseil de conserver ou d’acheter l’action (*)

Le dividende de l’exercice 2020 (paiement en mai 2021) est estimé à 3,11 euros (rendement de dividende de 1,36% au cours actuel), après 2,96 euros versés il y a quelques jours.

UCB

Jusqu’à présent, l’action du groupe pharmaceutique UCB a progressé de 17% environ. La performance aurait sans doute pu être meilleure s’il n’y avait eu cette annonce de l’échec d’un essai clinique pour un traitement de l’épilepsie en mars. Quelques jours plus tard, UCB a relevé ses prévisions de résultats annuels, grâce à l’acquisition de la société biopharmaceutique Ra Pharma. Des prévisions qui ne tiennent pas compte de l’impact de Covid-19, a rappelé UCB.

Les analystes sont plutôt positifs sur la valeur. La majorité d'entre eux recommandent d'acheter l'action. L'objectif de cours médian à douze mois atteint 93,17 euros (supérieur de 12% par rapport au dernier cours de clôture de 82,88 euros) (*)

Le dividende de l’exercice 2020 (détachement du coupon fin avril/début mai 2021) est estimé à 1,27 euro (rendement de dividende de 1,5% au cours actuel), après 1,24 euro versé il y a quelques jours.

COLRUYT

L’action Colruyt du nom de ce groupe actif dans la distribution de denrées alimentaires et de produits non alimentaires, a progressé de l’ordre 13% (*). La chaîne de magasins a fait les gros titres en mars, après que ses supermarchés ont été pris d’assaut par des consommateurs inquiets face aux mesures de lockdown (confinement) décidées par les autorités en réponse à l’épidémie de Covid-19, ce qui pourrait se traduire positivement dans les résultats de l’entreprise.

Suite à cette forte hausse, les analystes ne sont plus à l’achat puisqu’ils conseillent à présent de vendre ou au mieux de conserver l’action.  Le cours de l’action a d’ailleurs déjà dépassé de plus de 16 % l’objectif de cours médian à 12 mois (*).

Le dividende de l’exercice décalé 2019/2020 est estimé à 1,35 euro (détachement du coupon fin septembre/début octobre), ou encore un rendement de dividende de 2,57% au cours actuel. Le dernier dividende payé par Colruyt s’est élevé à 1,31 euro.

---
(*) Calculs arrêtés sur base du cours de clôture du 26 mai 2020.

(*) Consensus Bloomberg