Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Le compte Global+ affiche une performance solide pour le premier semestre 2020

Le premier semestre de l’année 2020 vient de toucher à sa fin. C’est donc l’occasion de faire le point avec Jonathan van den Berg et Raphaël Goldwasser, membres du Comité Financier, sur la résilience de la principale stratégie en gestion discrétionnaire de Goldwasser Exchange dans un contexte de crise sanitaire et économique sans précédent.  

Jonathan quel fut l’impact de la Covid 19 sur l’économie mondiale lors de ce premier semestre 2020 ? 

La crise de la Covid 19 et les mesures de confinement prises en vue d’enrayer sa propagation ont entraîné un effondrement de l’activité économique mondiale. Pour mesurer les lourdes conséquences de ces mesures, nous pouvons citer le cas du taux de chômage américain qui est passé de 3,5% en février à 14,7% fin avril ; un chiffre jamais atteint dans l’après-guerre. 

Le Fonds Monétaire International (FMI) prévoit désormais pour 2020 une baisse de la croissance de –4,9% du PIB mondial, de -8% aux Etats-Unis et de -10,2% de la zone euro !  

Raphaël, quel a été l’impact sur les marchés financiers ?  

Le premier trimestre 2020 fut marqué par un marché fortement baissier pour les actions internationales soit une performance négative d’environ -30%. Jamais les marchés n’avaient perdu autant en si peu de temps.  

Depuis leur niveau le plus bas à la mi-mars, les marchés actions ont repris le chemin de la hausse grâce aux mesures de stimulation monétaires et fiscales exceptionnelles adoptées par les autorités. Ils terminent ainsi le premier semestre avec des baisses proches de 15% en Europe et 5% aux US.  

Jonathan, pouvez-vous nous expliquer ce qui a permis à Global+ de si bien résister en ces temps de crise ?  

Au début d’année 2020, notre Comité Financier a pris les actions suivantes en vue de protéger le patrimoine de ses clients :  

1. Sortir des fonds d’actions : il a été décidé d’acter les bénéfices sur toutes nos positions en fonds actions car nous estimions que la valorisation de ces actifs était trop importante et qu'un risque de baisse était significatif. Pour réinvestir nous avons privilégié les fonds flexibles. 

2. Miser sur la flexibilité : N’ayant pas de fonds maison, le Comité Financier de Goldwasser Exchange a décidé de surpondérer l’allocation en fonds flexibles qui disposent d’une importante marge de manœuvre afin de pouvoir répondre rapidement et efficacement aux grands mouvements de marchés. Ainsi, même en période de baisse des marchés, la réactivité de leurs gestionnaires a permis à ces fonds de réagir de manière appropriée. Ils sont plusieurs à terminer ce semestre avec des performances largement positives. 

3. Se protéger avec l’or : Nous apprécions tout particulièrement l’or car dans un monde de taux d’intérêt à zéro, voire négatifs, le coût de détention de l’or n’existe tout simplement plus car l’argent ne rapporte pas plus sur les comptes d’épargne. De plus, l’or bénéficie d’un capital confiance important en période de crise. Contrairement aux monnaies émises par les États, l’or n’est pas imprimable à l’infini. Le stock d’or mondial a une masse bien définie. On investit dans le métal jaune pour protéger son patrimoine et couvrir d’éventuelles pertes financières avec d’autres actifs plus risqués. Depuis le début de l'année, l’or a parfaitement joué son rôle de valeur refuge avec une hausse de 17,12%

Ces 3 axes ont permis au portefeuille de se démarquer des principaux indices boursiers et de la très grande majorité des stratégies mixtes (actions/obligations) en terminant le semestre avec une performance de -0,20%

Raphaël, pour quel type d’épargnant recommanderiez-vous la stratégie GLOBAL+ ? 

C’est un style de gestion assez unique où l’accent est mis sur la sélection des meilleurs gestionnaires « tous-terrains » plutôt que l’approche traditionnelle qui consiste à modifier le % d’actions ou d’obligations dans un portefeuille. Cette flexibilité dont dispose les gestionnaires nous paraît aujourd’hui indispensable dans les conditions actuelles.  

Destiné aux profils de risque équilibré, la stratégie en gestion discrétionnaire Global+ est accessible à partir de 200.000 euros. Le Comité Financier de Goldwasser Exchange se tient à votre disposition au +32 (2) 533 22 40 pour toute question que vous pourriez avoir à ce sujet. 

Raphaël Goldwasser et Jonathan van den Berg, membres du Comité Financier de Goldwasser Exchange