Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Focus sur Proximus

Alors que l'action de l'opérateur télécom historique a baissé de près de 30% depuis le début de l'année, Oblis examine si cette valeur a encore une place dans votre portefeuille.

Comme les marchés, l’action Proximus a connu un premier semestre agité, lié au stress des investisseurs face à la pandémie de coronavirus, mais pas seulement. Les actionnaires retiendront en effet l’annonce en avril d’une modification de la politique de dividende du groupe désormais dirigé par Guillaume Boutin.

Globalement, toutes recommandations confondues, les analystes estiment que l’action affiche un beau potentiel de progression, ou de rebond après le recul de 29% du titre depuis le début de l’année. L’objectif de cours médian à douze mois des recommandations publiées au cours du mois de juin atteint en effet un peu plus de 22 euros, plus de 21% supérieur au cours actuel (18,14 euros le 30 juin à la clôture).

L’entreprise va ainsi payer moins de dividendes au cours des trois prochaines années (sur les résultats 2020, 2021 et 2022), soit 1,20 euro au lieu de 1,50 euro attribué au cours des six derniers exercices. Ce montant qui est adapté à un niveau pérenne (c’est-à-dire à un niveau soutenable pour la société) doit être considéré comme un plancher, a précisé Proximus en marge de la présentation de la nouvelle stratégie du groupe.

Ce plan baptisé #inspire2022 traduit l’ambition de Proximus de devenir l’opérateur de référence en Europe dans les années à venir. Avec cette stratégie organisée autour de quatre piliers, notamment l’accélération du déploiement de la fibre optique ou encore l’amélioration radicale de son modèle de fonctionnement, l’opérateur vise aussi à renouer, dès 2022, avec la croissance en termes de chiffres d’affaires et de résultats opérationnels pour les activités sur le territoire national.

Enfin, Proximus a aussi créé la surprise en scellant un partenariat "stratégique unique de grande ampleur" et surtout inédit avec le bancassureur belge Belfius. Les deux entités qui se partagent un même actionnaire, l’État belge, entendent commercialiser une offre "exclusive et digitalement intégrée" pour leurs clients dès 2021 à travers un écosystème "disruptif".

Grâce à ce partenariat, les clients Proximus auront accès à une offre bancaire digitale, exclusive, innovante et attractive développée par Belfius par le biais d’une plateforme digitale spécialement conçue. Les clients Belfius, quant à eux, bénéficieront d’une offre spécifique développée par Proximus à laquelle ils pourront souscrire via les différents canaux de vente de Belfius. À suivre.

A propos de Proximus

Proximus est une entreprise de télécoms active sur le marché belge et international, qui offre ses services aux clients résidentiels, aux entreprises et au secteur public. À travers ses marques Proximus et Scarlet, le groupe est le principal fournisseur de téléphonie, d'Internet, de télévision et d'ICT basés sur le réseau en Belgique. La société est présente également au Luxembourg via ses filiales Telindus Luxembourg pour l'ICT et Tango pour les télécoms. Elle propose des services ICT aux Pays-Bas sous la marque Telindus Netherlands. BICS est la filiale spécialisée dans les services internationaux.

Sur base du dernier rapport annuel, on apprend que l'entreprise a réalisé un chiffre d'affaires de 5,67 milliards d'euros et un bénéfice net de 373 millions. Ses derniers résultats trimestriels sont disponibles ici.

Si l'action vous intéresse, n'hésitez pas à nous communiquer vos ordres d'achat au +32 (0) 2 533 22 40 ou via info@goldwasserexchange.be

---

Sources : les communiqués de Proximus

(*) Sur base des analystes répertoriés par Bloomberg