Goldwasser Exchange

+32 (0)2 533 22 40
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Accès client

Faurecia lève un milliard d'euros sur le marché obligataire

L’équipementier automobile Faurecia a levé ce mardi un milliard d'euros via notamment, le placement d'une nouvelle obligation arrivant à maturité dans huit ans. Celle-ci est notée « BB » chez Standard & Poor's.

Faurecia, qui a plutôt rassuré les investisseurs à l’occasion de la publication de ses résultats semestriels ce lundi (ces derniers ont fait l’objet d’une attention particulière dans un article sur Oblis), vient donc de mettre à contribution les obligataires.

L'équipementier automobile, leader mondial sur le segment des sièges et tableaux de bord, a placé une nouvelle obligation qu'il s'engage à rembourser dans huit ans assortie d'un coupon de 3,75%.

Nécessitant une mise de fonds de 100.000 euros, l’obligation en question est notée « BB » par Standard & Poor’s, un rating qui se situe dans le haut de la catégorie des placements jugés spéculatifs par l’agence. 

Dans les premiers échanges, l'obligation fraichement émise se traitait aux alentours du pair.

En parallèle, le groupe qui compte parmi ses clients des constructeurs tel que Volkswagen, Ford ou encore l’alliance Renault Nissan, a abondé une émission existante, remboursable en 2025. Ici aussi, la coupure est fixée à 100.000 euros tandis que le prix s’affiche sur les écrans autour des 98% du nominal, portant le rendement annuel à près de 3%.

Dans un communiqué d'entreprise, Faurecia, qui a généré l'année passée un chiffre d'affaires record de près de 18 milliards d'euros pour un bénéfice net de 346 millions, précise que le produit de l'émission contribuera au remboursement d’une ligne de crédit.

Notons encore qu'avec ces deux opérations obligataires, Faurecia a levé 300 millions de plus que prévu, signe de conditions de marché plutôt attractives pour le groupe et de l’intérêt des investisseurs pour du papier Faurecia.

A propos de Faurecia

Faurecia est un équipementier leader mondial dans certains secteurs comme les sièges, les tableaux de bord, mais aussi les systèmes de navigation (autoradios, systèmes de navigation automobile et systèmes embarqués) depuis le rachat il y a deux ans de l'entreprise japonaise Clarion Electronics.

Le groupe, qui compte parmi les dix premières entreprises du secteur automobile, indique sur son site internet qu'un véhicule sur trois embarque une technologie Faurecia.